Réduction mammaire : ce que vous devez savoir avant l’opération

855

La réduction mammaire est une opération à laquelle les femmes ont recours pour diminuer la taille de leurs seins. Différentes raisons peuvent justifier une telle intervention. Par ailleurs, pour en bénéficier, il faut respecter certaines précautions. Cette opération offre de nombreux avantages sur le plan de la santé et sur le plan esthétique. Toutefois, elle a également des inconvénients qu’il faut connaitre. Voici tout ce qu’il faut savoir avant une opération de réduction mammaire.

Qu’est-ce que la réduction mammaire ?

La réduction mammaire est une opération chirurgicale dont le but est de diminuer le volume des seins. Cette intervention est souvent pratiquée par un chirurgien esthétique comme vous pouvez le voir ici même. Elle peut s’avérer nécessaire pour corriger une asymétrie au niveau des seins ou pour résoudre d’autres problèmes.

A lire en complément : L’influence de l’hiver sur les rhumatismes

Quand recourir à la réduction mammaire ?

Du moment où les seins ont un volume supérieur ou égal à 300 g, une chirurgie mammaire s’impose. De même, si la taille des seins cause un mal de dos ou entrave les activités du quotidien, cette opération peut s’avérer nécessaire. Une telle intervention peut aussi être utile pour des raisons esthétiques.

Toutefois, il est recommandé d’attendre la fin de la croissance mammaire chez les adolescentes avant de procéder à cette opération. Cela correspond à 4 ou 5 ans après les premières règles. L’intervention peut également être utile pour les femmes ayant pris du poids et celles dont la grossesse a sérieusement augmenté la taille des seins.

A lire aussi : Ice rock CBD : qu'est-ce que c'est ?

Les précautions à prendre avant et après l’opération

Avant et après une opération de réduction des seins, vous devez prendre certaines précautions. Celles-ci ont pour but de faciliter l’opération et la cicatrisation.

Les précautions à prendre avant l’opération de réduction mammaire

Avant l’opération, il faut d’abord faire une première consultation chez votre chirurgien. Ce contrôle vous permettra d’exprimer clairement vos problèmes et vos besoins. Ensuite, le médecin procèdera à un examen clinique et vous proposera des solutions adaptées au problème que vous avez. En outre, 48 h avant l’opération, une autre consultation sera programmée dans le but de faire un bilan préopératoire.

Aussi, est-il fortement déconseillé de fumer 10 à 15 jours avant l’intervention. Vous devez également éviter de prendre l’aspirine ou autre type d’anti-inflammatoire. Cela limitera les risques d’hémorragie. Il faut aussi rester à jeun au moins 6 heures avant l’intervention.

Les précautions après l’intervention

Vous devez éviter de prendre une douche la première semaine après l’opération. Quant aux baignades, il faudra attendre au moins 4 semaines avant d’y songer. Pendant votre convalescence, vous devez aussi éviter de porter des objets lourds. Évitez également de faire des mouvements brutaux. Deux semaines de repos sont aussi nécessaires pour faciliter votre guérison. Il est aussi important de rester à l’abri du soleil durant au moins 1 an pour éviter d’exposer les cicatrices.

Les avantages et les inconvénients

La chirurgie mammaire a des avantages et des inconvénients. Il est utile de les connaitre pour savoir à quoi s’attendre.

Les avantages

La réduction des seins vous permet d’atténuer la douleur causée par le poids trop important de la poitrine. Par ailleurs, cela permet à la femme de se sentir plus à l’aise et beaucoup plus libre de ses mouvements. Après l’opération, vous pourrez librement pratiquer du sport et faire de nombreuses autres activités. Sur le plan esthétique, une telle intervention permet d’avoir des seins plus asymétriques. De plus, ils paraitront plus fermes et plus remontés.

Les inconvénients

Malgré ses nombreux avantages, une chirurgie mammaire peut avoir quelques inconvénients. Le premier est la période de convalescence relativement longue durant laquelle vos mouvements seront limités. Par ailleurs, vos seins seront extrêmement sensibles. Il est également possible que l’intervention laisse paraitre quelques petites cicatrices sur les seins. De plus, si vous avez un nouveau-né, vous allez avoir des difficultés à l’allaiter.