La téléassistance : première réponse pour le maintien à domicile

70

La téléalarme permet, depuis les années 70, le maintien à domicile des personnes âgées, handicapées ou nécessitant des soins médicaux après un retour d’hospitalisation. Ce service, inédit à l’époque, fonctionnant grâce à un bracelet ou un médaillon autour du cou, facilite la communication d’urgence avec une assistance. Ainsi, le dispositif permet de solliciter du secours en cas de malaise ou de chute, à toute heure du jour ou de la nuit.

Une révolution en marche

Depuis ces alarmes, la téléassistance a beaucoup évolué. Des services et des produits nouveaux font régulièrement leur apparition, boostés par les nouvelles technologies et la demande croissante de maintien à domicile. Les 500 000 abonnés que comptent les sociétés de téléassistance en France peuvent désormais aussi opter pour un détecteur sans caméra et sans fil qu’il n’est plus besoin de porter sur soi et qui peut être disposé dans toutes les pièces de la maison, sur des cannes connectées ou encore sur des robots intelligents.

Qu’est ce que la téléassistance ? À qui s’adresse-t-elle ?

La téléassistance, est-ce bien utile ?

Une chute immobilisante ou un malaise entraînent une impossibilité pour la personne concernée d’appeler à l’aide. La téléassistance permet alors de déclencher une alerte qui permettra de faire intervenir les secours en cas de besoin ou si la personne ne répond pas. Quand on sait que les chutes à domicile sont la première cause de décès des plus de 65 ans et qu’une chute sera suivie par une récidive dans l’année dans 20% des cas, il apparaît pertinent de prévoir un dispositif d’assistance à distance. Il est particulièrement bien indiqué pour les personnes qui vivent seules à domicile. La téléassistance s’avère aussi bien utile lors d’un retour d’hospitalisation. La perte d’autonomie, déjà difficile à accepter, n’est donc plus systématiquement accompagnée d’un changement des habitudes de vie. Un vrai soulagement pour toute la famille.

De nouveaux dispositifs de téléassistance, plus faciles à faire accepter à ses proches

Le bracelet ou le médaillon n’ont pas les faveurs des personnes âgées qui les laissent bien souvent sur une étagère au lieu de les porter sur eux. Les sociétés de téléassistance ont bien compris ces réticences et profitent du développement des nouvelles technologies pour proposer des dispositifs innovants moins contraignants. Le boîtier à porter sur soi est remplacé par des détecteurs de mouvements sans caméra, installés dans toutes les pièces utilisées de la maison. En cas d’anomalie, une alerte est envoyée par SMS à la personne référente déterminée à l’avance. Ce peut être un proche ou une société partenaire.

Quels moyens pour maintenir les seniors à leur domicile

Des dispositifs variés pour le maintien à domicile malgré la perte d’autonomie

Qu’elle soit provoquée par une inadaptation du logement ou une pathologie, l’alerte efficace et rapide en cas de chute est primordiale pour une bonne prise en charge. Les moyens actuels sont aussi ingénieux que variés pour permettre aux seniors de rester à leur domicile le plus longtemps possible. Il existe forcément une solution adaptée au profil de votre proche.

Du médaillon au capteur d’eau, découvrez les nouveautés en matière de téléassistance

Le médaillon, associé à un terminal de téléassistance, apporte une réponse simple aux personnes qui restent le plus souvent à la maison. Ceux qui refusent de porter un dispositif sur eux préféreront les capteurs qui analysent leurs mouvements ou encore leur consommation d’eau et transmettent une alerte en cas de modification des habitudes. Ces dispositifs peuvent être couplés à divers capteurs, de la fumée à la fuite de gaz. Pour les seniors qui sortent beaucoup, ils existent des téléphones portables équipés d’un bouton SOS permettant une géolocalisation immédiate et une mise en relation avec l’équipe d’assistance.

Quels sont les objets du quotidien pour faciliter le maintien à domicile ?

Définir les besoins en fonction des pathologies

Perte de mobilité, risque de malaise, retour d’hospitalisation,maladie de Parkinson, handicap, déterminer les besoins au préalable permettra de mettre en place des aménagements adaptés. Ce peut être une modification du logement, une assistance à distance, une aide à domicile, de nouveaux objets ergonomiques tels que couverts lourds ou déambulateur. Les outils et les dispositifs sont nombreux et variés pour permettre aux seniors de rester chez eux.

Aménager le logement

Pour limiter les chutes et faciliter la circulation dans l’habitation, des adaptations s’avèrent parfois nécessaires. Tapis à supprimer, plantes qui encombrent le passage, éclairage insuffisant, objets du quotidien inaccessibles… N’hésitez pas à faire un état des lieux complet des aménagements possibles. Ces adaptations peuvent aussi être complétées d’un dispositif de téléassistance. Du capteur à porter au poignet au capteur d’eau, ils sont tous associés à un service d’assistance à distance qui prend contact avec la famille ou les secours. Vous trouverez forcément le modèle adapté aux habitudes de vie de votre proche.