Attention à cet arrêt de travail abusif

431

Les employés peuvent avoir un arrêt de travail lorsque leur santé est problématique, plusieurs semaines sont à envisager et des contrôles sont généralement réalisés surtout lorsque les arrêts se multiplient au fil des semaines. Les entreprises sont forcément pénalisées à cause de ces absences qui peuvent être justifiées, mais le gouvernement souhaite également supprimer ces dépenses inutiles alors que les arrêts de travail sont abusifs selon Mediverif. Cette maladie à répétition ou ces situations qui ne nécessitent pas un arrêt peuvent être sanctionnées.

Aucune raison médicale n’est mise en avant

Vous n’avez pas réellement une raison de vous arrêter de travailler, mais le médecin a pu vous délivrer un tel document. Grâce à ce dernier, vous ne vous présentez pas au travail et la société doit forcément jongler avec cette absence qui peut être problématique puisque les coûts sont importants et il ne faut pas les négliger. Il y a donc des contrôles qui sont réalisés notamment pour être certain que les employés sont chez eux et non en train de se promener. De plus, lorsque les arrêts se multiplient et si les doutes persistent, il y a de grandes chances pour qu’un contrôle un peu plus approfondi soit proposé avec une visite médicale.

Une contre-visite peut alors être demandée

Lorsque cet arrêt de travail n’est pas justifié, vous pouvez également avoir une vérification chez vous par un inspecteur prévu à cet effet. Vous devez donc être présent à votre domicile aux horaires consacrés généralement à votre emploi. En parallèle, une visite médicale peut avoir lieu dans les 48 heures, cela permet de vérifier que la maladie est réellement au rendez-vous ou pour savoir si cet arrêt prolongé est justifié ou s’il s’agit d’un document abusif. Lorsque le diagnostic n’est pas le même, il y a de grandes chances pour que l’arrêt soit stoppé immédiatement et la reprise du travail doit être rapide, généralement 24 heures plus tard.