Comment mettre en place un référentiel de compétences ?

290

Le référentiel de compétences est un outil de gestion incontournable pour les services humaines d’une entreprise. Pour établir ce document, il faut réunir plusieurs parties prenantes. Il s’agit d’un exercice qui peut être relativement chronophage, d’autant plus qu’il faut régulièrement mettre à jour le document. Il est possible de résumer la mise en place d’un référentiel de compétences en trois étapes.

Lire également : Transformation des entreprises : les marketers, premiers acteurs

Le référentiel des compétences : un outil sous forme de tableau

Outil de management indispensable pour les services RH, le référentiel de compétences se présente tel un inventaire de l’ensemble des compétences d’une entreprise. On parle également de cartographie des compétences et des métiers quand on fait référence au référentiel de compétences. Pour simplifier, il s’agit d’un document détaillant toutes les compétences respectives requises pour exercer des métiers et occuper des postes au sein de l’entreprise.

Le référentiel de compétences est une liste, à la fois, exhaustive et descriptive des compétences indispensables au sein de l’entreprise. Une fois identifiées, les compétences requises pour chaque métier de l’entreprise sont énumérées dans un tableau. Le référentiel des métiers et des compétences est un outil stratégique de gestion pour les services RH. Et plus globalement, ce référentiel est la clé de la performance du personnel de l’entreprise.

A découvrir également : Comment faire face aux litiges qui surgissent dans son business ?

Les trois étapes pour mettre en place un référentiel compétences métiers

Un référentiel compétences métiers se doit d’être pertinent. A noter qu’il s’agit également d’un document qui doit être évolutif. Il est à mettre jour au grès des besoins de l’entreprise. Essentiel lors d’une démarche de GPEC, la construction d’un référentiel métier est du ressort de la direction des Ressources Humaines et des managers des métiers. D’une manière générale, la construction d’un référentiel métier s’effectue en trois étapes.

Former un groupe de travail

Le rôle du groupe de travail, composé d’un représentant RH, de managers et des collaborateurs représentant les postes, est de définir les compétences nécessaires pour différents postes. Les personnes faisant partie du groupe de travail ont de réelles connaissances des métiers et de leurs besoins. Plusieurs groupes de travail et plusieurs séances de travail peuvent être nécessaires pour identifier les compétences nécessaires selon le périmètre de l’étude choisie.

Organiser l’inventaire des compétences

Toutes compétences identifiées n’ont pas le même degré d’importance vis-à-vis du métier ou vis-à-vis des besoins de l’entreprise. La prochaine tâche du groupe de travail est de classer et de hiérarchiser les compétences identifiées. Outre la hiérarchisation des compétences, il faut également en déterminer le niveau de maîtrise.

Mettre en forme le référentiel

Le référentiel des compétences métiers se présente sous forme d’un tableau récapitulatif. Après l’identification de toutes les compétences, leur classement et hiérarchisation ainsi que leurs niveaux d’exigences, il ne reste plus qu’à en effectuer la cartographie. Il convient de mettre en place un document aéré et bien organisé. Le vocabulaire utilisé dans le référentiel doit être facilement intelligible et explicite.

Il peut exister différents formats de tableaux pour le référentiel. Généralement, celui-ci doit énumérer :

  • Toutes les compétences
  • Les degrés de maîtrise et leurs attendus
  • Le niveau exigé pour chacune des compétences