Conseils pour la location d’équipement de construction

409
Location nacelle pour un chantier

Pour les professionnels comme pour les particuliers, la location de matériel et d’équipement de construction permet de réduire fortement les coûts d’un chantier. Certains équipements complexes coûtent extrêmement cher et il serait totalement contre-productif de les acheter alors qu’ils ne seront utilisés que quelques jours seulement. Malgré tout, la location a beau être une solution extrêmement pratique, il faut en connaître certains détails pour ne pas faire d’erreurs.

Estimer précisément ses besoins

La première chose à faire quand on se lance dans un chantier et que l’on prévoit de louer du matériel, c’est d’estimer précisément ses besoins. Cette première étape va permettre d’évaluer précisément le type de matériel dont vous aurez besoin pour réaliser votre chantier et donc de louer les bons équipements.

Effectivement, presque toutes les tâches peuvent être réalisées par différents types d’équipement. Souvent, des différences de gammes existent. Or, il serait dommage de louer un équipement plus performant et plus cher que ce dont vous avez vraiment besoin. Si vous êtes un particulier, il ne faut donc pas hésiter à demander conseil à un professionnel.

Favoriser la location de gros équipements

Pour que la location soit vraiment rentable, il vaut mieux la privilégier sur de gros équipements. La location nacelle, par exemple, est une location très facilement rentabilisée. À l’achat, une nacelle coûte très cher, si bien qu’une location de plusieurs semaines est toujours plus rentable. Il faut donc faire quelques calculs avant de se lancer dans la location de certains équipements.

Effectivement, d’autres équipements de plus petite taille, ou d’une utilité plus polyvalente, doivent être achetés plutôt que loués. Une perceuse, par exemple, pourra s’avérer utile pendant des années et coûte généralement moins de 100 €. Après deux ou trois locations d’une semaine, vous aurez dépensé plus qu’en achetant l’équipement. La location est donc plus adaptée aux gros équipements.

Établir un calendrier précis de construction

Avant de louer le moindre équipement, vous devez établir votre calendrier de chantier. Effectivement, pour savoir précisément quel équipement louer et à quel moment, il faut établir clairement le déroulement de la construction ou du chantier. Cela permettra de réserver les équipements auprès de votre loueur très à l’avance et de vous assurer que vous aurez tout ce dont vous avez besoin.

Ensuite, établir un calendrier de location vous permet de limiter les coûts de la location de manière très importante. Regrouper la location d’un équipement en particulier sur une seule période longue plutôt que plusieurs périodes courtes permet de bénéficier de réduction. Or, pour cela, il faut être sûr de ne pas en avoir besoin après l’avoir rendu une première fois.

Bien sûr, un chantier est toujours plein d’imprévu et on a tendance à surestimer l’avancée des travaux au départ. Il faut donc prendre le temps de prévoir les potentiels débordements dans la location de chaque équipement. Le plus important, c’est que cela vous permette d’obtenir un calendrier et un budget de location précis qui serviront de jalons à votre chantier.

Choisir le bon équipementier

Évidemment, parmi les conseils pour la location d’équipement de chantier, il y a celui de choisir un bon équipementier. Une bonne relation avec ce commerçant vous évitera beaucoup de soucis et vous permettra même d’accéder à de précieux conseils dans bien des cas. Cependant, il est difficile pour un particulier, en général, d’être capable de discerner un bon loueur d’un mauvais loueur.

D’abord, un bon loueur doit vous proposer beaucoup de choix. Cela veut dire qu’il doit avoir beaucoup d’outils et d’équipements différents, mais qu’il doit aussi proposer différentes gammes pour un même équipement. Ensuite, vous devez vérifier sa réputation auprès de ses précédents clients. Vous n’aurez généralement aucun mal à trouver leur avis sur Internet.

Enfin, un bon équipementier doit vous proposer des tarifs intéressants. Ne vous fiez pas non plus à des tarifs trop bas qui cachent parfois des outils vieux et mal entretenus. En revanche, soyez attentifs aux réductions disponibles sur une location d’une semaine ou d’un mois. Faites attention, certains loueurs n’hésitent pas à vous faire croire qu’ils vous offrent des jours de location alors qu’ils cherchent simplement à vous empêcher d’atteindre la durée nécessaire pour une réduction !

Ne pas oublier de souscrire à une assurance

Pour finir, il est très important de se renseigner sur les assurances disponibles et sur la franchise qu’elles appliquent. Quand vous êtes un particulier, adressez-vous directement à l’équipementier pour savoir exactement quelles sont les conditions appliquées en cas de détérioration de l’équipement. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre assurance habitation si vous rénovez votre résidence.

Cependant, si vous êtes un professionnel, vous allez devoir souscrire à une assurance particulière. Vous pouvez en demander une à l’équipementier, mais vous pouvez aussi vous tourner vers une assurance de chantier qui couvrira aussi la construction et les travailleurs. L’avantage de ces assurances, c’est qu’elles vous couvrent même plusieurs années après en cas de vice de construction.