L’équipement moto, qu’est-ce qui est obligatoire ?

216

Conduire sa moto est un plaisir, mais il est important de garder à l’esprit que le motard est plus vulnérable sur la route que le conducteur de voiture. Disposer d’une bonne condition physique et d’excellents réflexes ne suffisent pas toujours quand on est au guidon de sa bécane, sur route ou sur circuit. Pour protéger la vie des motards, il est indispensable de rouler avec des équipements homologués, adaptés à la pratique de la moto, qu’ils soient obligatoires ou fortement recommandés. Petit tour d’horizon des équipements de moto obligatoires !

Le casque de motard

Un casque moto homologué

Il protège votre crâne, vos cervicales, votre visage ainsi que votre mâchoire en cas de choc et de glisse sur le bitume. Le port du casque vous sauve tout simplement la vie, voilà pourquoi il est obligatoire et qu’il ne faut pas s’arrêter sur des considérations esthétiques ou de confort. C’est uniquement un modèle homologué qui affiche la norme E22 ou NF que vous devrez porter sur votre engin. De plus, des autocollants rétro réfléchissants dont la surface minimale est imposée (égale ou supérieure à 18 cm2) devront être apposés sur le casque.

Comment choisir son casque de moto ?

Entièrement fermé, le casque intégral incarne la solution ultime pour minimiser les risques en cas d’impact ou de chute. Vous pouvez lui préférer un modèle plus indiqué pour les conduites urbaine et estivale, le casque jet. Le casque modulable est quant à lui un compromis, plus lourd mais parfaitement indiqué si vous roulez toute l’année, notamment en dehors de la ville.

Le poids du casque et l’aisance sont à prendre en considération, en particulier si vous réalisez de longs trajets. Ce ne sont pas les seuls critères distinctifs, les caractéristiques de l’écran, la ventilation ainsi que le système de serrage peuvent jouer. Pour profiter d’une offre diversifiée et des modèles qui allient style et sécurité, vous pouvez trouver facilement votre équipement moto en ligne sur La Bécanerie.

La sanction pour absence de casque à moto

Le non-respect du port du casque sur un deux-roues entraîne un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Ne comptez pas sur la clémence des forces de l’ordre si vous êtes pris en faute, d’autant qu’il s’agit de l’équipement vital le plus important parmi tous ceux dont nous dressons la liste. S’ajoute à cette sanction une amende forfaitaire d’un montant de 135 euros.

Les gants de moto

Des gants certifiés

Depuis novembre 2016, chaque motard qui circule sur les routes hexagonales est sommé d’être muni de gants certifiés CE. Que vous soyez victime d’un accident ou que vous subissiez une chute bénigne, ces équipements se révéleront fort utiles pour vous protéger de l’abrasion du sol, des coupures et des brûlures. Une étude TNS Sofres a révélé que plus d’un conducteur de moto sur dix effectue ses trajets sans gants adaptés. Cela pourrait cependant sauver vos doigts en cas d’accident.

Le choix des gants de moto

Outre leur rôle protecteur, les gants permettent aussi de piloter dans de bonnes conditions quand la pluie ou le froid sont au rendez-vous, en améliorant le grip. Pour cette raison comme pour la nécessité de vous équiper de la meilleure façon qu’il soit, il faudra porter des gants comportant la norme EN 13594:2015. Les modèles classés Niveau 2 KP préservent les mains de l’abrasion pendant 8 secondes et sont caractérisés par une coque au niveau des articulations des doigts, qui n’a pas d’équivalent parmi tous les gants de motard homologués.

La contravention risquée pour l’absence de gants à moto

Les personnes dépourvues de gants de moto et celles qui n’ont pas un équipement certifié CE encourent une sanction. Cette infraction est punie d’une amende de troisième classe, soit 68 euros. L’absence de gants homologués occasionne également le retrait d’un point sur le permis de conduire.

Le gilet fluorescent

Comme tout conducteur de véhicule, les motards doivent impérativement emporter dans leur top case (ou garder à portée de main) un gilet de haute visibilité. La réglementation ne stipule pas la couleur de ce vêtement de sécurité, on le trouve fréquemment en jaune mais aussi en orange, en rouge, en vert ou encore en rose. Rien ne vous empêche de l’endosser tous les jours pour vous faire repérer des autres usagers de la route quand la visibilité est amoindrie, cela étant, il prend tout son sens de nuit, en cas de danger ou si une urgence survient.

moto

Les contraventions possibles

Onze euros d’amende sont infligés aux contrevenants en cas de contrôle dans des conditions “normales”. En revanche, vous encourez une amende de 135 euros si vous ne le portez pas en cas d’arrêt d’urgence.

Les équipements recommandés du motard prudent

Le blouson de motard et le pantalon

Le blouson et le pantalon de moto font partie des équipements incontournables de chaque motard conscient du danger. Ils ne sont toujours pas obligatoires, mais leur port est tout de même requis lors du passage des épreuves du permis moto par exemple.

Avec l’intronisation de la norme EN 17092, les consommateurs sont censés y voir plus clair quand ils comparent les tenues disponibles sur le marché. En effet, celle-ci oblige les fabricants à mentionner un niveau de protection allant de AAA à C. Les premiers équipements sont les plus sophistiqués, ils sont pensés de telle façon qu’ils limitent sensiblement les dommages lors d’une glissade à pleine vitesse sur le bitume. Les blousons et autres équipements de niveau C quant à eux sont seulement adaptés aux motards qui ne s’éloignent pas de l’environnement urbain et des vitesses modérés qui le caractérisent.

Les bottes de moto

Rien ne vous empêche d’enfourcher votre moto en baskets. Cependant, les blessures occasionnées en cas de chute ou d’accident sont conséquentes, allant de la simple entorse à la fracture de la cheville voire à celle du tibia. Ainsi, tout conducteur de deux-roues d’une puissance de 125 cc ou plus devrait sélectionner consciencieusement des chaussures aussi confortables que résistantes, comme des équipements bénéficiant de la certification CE, caractérisés par un revêtement synthétique ou en cuir. Ces bottes routières sont étanches et protègent le bas des jambes grâce notamment à une coque située au niveau des orteils et sur les côtés.

Les accessoires obligatoires de la moto

Une plaque réglementée

S’il ne vous a sûrement pas échappé que l’absence de plaques pouvait vous coûter très cher, vous devez aussi avoir à l’esprit que leur format est réglementé depuis l’été 2017. Leur largeur et leur hauteur doivent respectivement mesurer 210 mm et 130 mm.

La vignette

Les pics de pollution qui nous ont particulièrement touchés en juillet 2019 ont mis en lumière les vignettes Crit’Air. De quoi s’agit-il ? D’un justificatif des émissions de polluants de votre engin ! A apposer nécessairement si vous êtes à votre guidon un jour où les autorités décident d’une circulation alternée.

Quelques outils

On ne sait jamais quand les pannes peuvent survenir ! De quoi parer au plus pressé : s’ils ne sont pas obligatoires, ils sont tout de même fortement recommandés, comme la clé dynamométrique pour moto.