Créer une SASU pour son activité

325
entrepreneur

Une entreprise, ce n’est pas seulement un siège social et un personnel. C’est d’abord un énorme travail abattu en background et surtout, des obligations envers la loi. Comme vous le savez, chaque entreprise normalement constituée doit avoir une forme juridique. C’est grâce à cette forme juridique qu’elle pourra être dirigée comme il se doit et ne pas se confondre aux autres types d’entreprises. Si votre choix se porte sur la Société à Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU), voici comment en créer une pour votre activité.

La forme juridique SASU

Le choix de la forme juridique est l’une des premières étapes qui entrent dans la création d’une entreprise. Il en existe plusieurs qui sont adaptées aux divers besoins de gestion. Il se fait même avant le dépôt de capital de sa sasu. Pendant que certaines formes juridiques impliquent des associés ou encore des actionnaires, d’autres n’impliquent que les propriétaires. La forme juridique SASU (Société à Actions Simplifiée Unipersonnelle) ne fait intervenir qu’un seul associé qui est l’unique décideur. Étant une version plus avancée de la forme juridique SAS (Société à Actions Simplifiée), la SASU peut varier d’une forme à une autre.

A lire en complément : Les LED ou comment éclairer sa boutique en respectant l'environnement.

Une SASU peut donc devenir une SAS sans être considérée comme une entreprise qui a littéralement changé de forme juridique. La différence entre la SAS et la SASU se situe essentiellement au niveau du nombre d’associés présents. La forme juridique SASU est l’une des plus adoptées par les chefs d’entreprise. Elle est obtenue à la suite d’une procédure qui a été simplifiée au fil des ans.

Les démarches pour créer sa SASU

L’obtention de la forme juridique de Société à Actions Simplifiée Unipersonnelle pour son entreprise est effective après le suivi de chaque étape nécessaire.

A lire aussi : Un professionnel pour la concrétisation de vos projets offshore

La toute première étape de cette démarche est la rédaction des statuts de SASU. Cette rédaction se fait en présence de l’associé unique. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, il est conseillé de faire appel à un professionnel en la matière. Il vous faudra également identifier le souscripteur de la SASU qui sera également l’associé unique. Il est important de faire cette identification, car l’information vous sera demandée par le Centre de formalité des entreprises pendant votre enregistrement.

La troisième étape de cette démarche est le dépôt à la banque du capital social de votre entreprise. Pour votre dépôt, vous pouvez vous tourner vers la néobanque Qonto pour des procédures plus simples et plus rapides. À la suite de ce dépôt, il vous sera délivrée une attestation de dépôt de fonds qui est indispensable pour votre immatriculation au greffe. Il vous faudra également faire la publicité de la création d’une nouvelle SASU dans le journal d’annonces légales. Il est important de retirer une attestation de parution de l’annonce, car vous en aurez besoin plus tard pour l’immatriculation.

La cinquième étape consiste en la domiciliation de votre entreprise et donc la précision d’un siège social. L’avant-dernière étape sera le dépôt de votre dossier de création de SASU au Centre de formalité des entreprises. La dernière chose qu’il vous restera à faire sera de patienter et de récupérer le K-bis de votre entreprise au bout de quelques jours après le dépôt du dossier.