Faire- part de mariage : 5 erreurs à ne pas commettre

57

Vous vous apprêtez à vivre le plus beau jour de votre vie et vous mettez un point d’honneur à ne négliger aucun détail pour rendre inoubliable ce jour. Avant le jour J, vous devrez sacrifier au traditionnel envoi des faire-part du mariage. C’est le principal moyen par lequel vous allez annoncer votre mariage à vos proches, il est donc important de bien réussir cette communication et d’éviter certaines erreurs.

Les faire-part trop denses et les fautes d’orthographe

Il est utile de donner les bonnes informations à l’intention des invités pressentis, mais veillez toutefois à ne pas en faire trop au risque de surcharger le faire-part. Autant qu’il est possible, privilégiez la simplicité et la sobriété. Allez à l’essentiel, c’est-à-dire : l’annonce de l’évènement par les parents des conjoints, l’heure, le lieu de la cérémonie, etc. Faites-vous relire, ne vous rendez pas coupable de mauvais goût en faisant des fautes d’orthographe. Pour un service de qualité, n’hésitez pas à contacter Rosemood.fr.

Des usages non respectés

Le respect des usages et règles est une entreprise délicate. Veillez à attribuer à chaque nom un titre de civilité décliné en toutes lettres. Le nom de famille est toujours précédé par le prénom. Si les grands-parents sont toujours vivants, ils doivent au même titre que les parents faire partie de ceux qui annoncent le mariage.

Confondre faire-part et invitation

Il est important de faire la distinction entre le faire-part qui sert à communiquer sur l’événement et l’invitation qui prend souvent la forme d’un carton d’invitation à présenter le jour J pour être admis à la célébration du mariage. Le carton d’invitation comporte plus de détails sur la cérémonie. Il doit donc y avoir forcément plus de cartons d’invitation que de faire-part.

Envoyer les faire-part trop tôt ou trop tard

Envoyer trop tôt reviendrait à prendre le risque que les invités oublient de se préparer pour l’évènement. Envoyer trop tard, c’est risquer de ne pas leur laisser assez de temps pour qu’ils se préparent. L’idéal est d’envoyer les faire-part, trois à quatre mois avant le mariage.

Faire une erreur sur le nombre de faire-part

Le nombre de faire-part ne correspond pas au nombre d’invités. Vous prendriez le risque de vous retrouver avec trop de faire-part. Le principe est d’envoyer un faire-part par foyer et des invitations en fonction du nombre d’invités que compte le foyer.