Le bois pour rénover sa façade ?

68

Peinture qui s’écaille, qui se farine, présence de mousse, dégradation du support comme la présence de fissures notamment, la façade est une construction en mouvement qui vit et qui demande alors à être rénovée régulièrement. Une rénovation qui se programme en général tous les dix à quinze ans selon les cas. Certes, cela permet de conserver un bel aspect extérieur, mais aussi et surtout, de ne pas nuire au confort de ses habitants. Et pour cause, la façade est le premier rempart contre l’humidité, la pollution tout particulièrement. À l’image de tous les travaux, ils peuvent être réalisés soi-même. Cependant, compte tenu de l’importance et de son rôle, mieux vaut s’en remettre à des professionnels de la rénovation, de la réhabilitation de façade. Après avoir préparé la façade – décrassage, lavage notamment – les parties friables sont alors retirées. Les imperfections, les désordres apparaissent et peuvent être traités et stabilisés en conséquence au cas par cas. Une expertise qui demande l’intervention de professionnels. Seulement et seulement après, le nouveau support peut être choisi pour rénover la façade. Mais au fait, quel support utiliser comme revêtement pour rénover la façade ? 

Le système de façade en bois : l’idéal

Les systèmes de façade possibles

Exit les peintures qui selon le support – organique ou minéral – adhèrent peu voire n’accrochent pas. Certes, il est possible d’opter pour un enduit qui protège la bâtisse et l’uniformise, et ce, qu’il s’agisse de la pierre, de la brique ou du béton comme matériau de base. Mais là encore, la façade se doit de réguler les échanges gazeux et, l’enduit n’est pas toujours un gage de bonne respiration pour le bâti. D’autant qu’après, pour obtenir le rendu souhaité, il convient de le peindre. Des mises en œuvre et des coûts qui peuvent devenir longs, fastidieux et onéreux. Mieux vaut être vigilant et opter pour la façade en bardage en bois. D'autant qu'il existe aujourd'hui une plateforme dédiée aux façades en bois.

Les avantages de la façade en bois

L’ossature bois s’inscrit de plus en plus dans les projets de réhabilitation, mais surtout de plus en plus pour les constructions neuves. Et pour cause, la façade en bois présente de nombreux avantages. L’un des plus grands avantages étant sa rapidité de mise en œuvre au regard des autres techniques. D’autre part, le chantier est respectueux de l’environnement : il ne génère que des déchets recyclables et n’engendre que peu de nuisances. 

Les performances acoustiques, mais surtout thermiques du bois sont des alliées de taille pour réduire la facture énergétique du foyer notamment. Sans oublier, que la façade en bois est bien plus chaleureuse et qu’elle optimise le confort et le bien-être des occupants du logement. Par ailleurs, de nouvelles normes lui confèrent de belles performances de résistance au feu et, les matériaux sont biosourcés, du bois qui concourt signification au stockage du carbone atmosphérique et préserve les ressources naturelles. Et, dans la mesure où le bois utilisé répond aux normes de performances énergétiques en vigueur – label BBC 2005, RT 2012, RT 2020 – en tant que propriétaire il est alors possible de bénéficier du dispositif de la Loi Pinel. 

Pour finir, l’application d’un saturateur et d’une lasure lui permet d’être protégée, nourrie, imperméabilisée, mais surtout d’être protégée contre les UV tout en laissant respirer le bois. Et, pour personnaliser le bardage en bois, il est possible de choisir parmi la large palette de teintes de lasure – couleurs translucides ou opaques, en satiné ou en mat – mais aussi d’opter pour une essence particulière de bois. Le mélèze devient argenté avec le temps, le pin et l’épicéa aux reflets verts deviennent gris puis noircissent peu à peu, le douglas rouge devient lui aussi gris, les résineux et le peuplier passe du miel-caramel au gris-argent notamment. Quoi qu’il en soit, à l’image de tous les travaux extérieurs, la rénovation de la façade demande de se rapprocher de la mairie de résidence. Les conditions particulières stipulées dansles documents d'urbanisme de la commune peuvent en effet définir les obligations en termes de mise en œuvre comme l’installation d’un échafaudage, le coloris notamment. 

Bref, le bois est adapté aux enjeux du Bâtiment : construire plus vite, mieux et moins cher, de manière plus propre au regard des enjeux environnementaux.