Les différentes étapes pour devenir éleveur de poules

409
éleveur de poules

L’aviculture est une activité qui peut s’avérer très bénéfique et très lucrative. En effet, les poules donnent des œufs frais tous les jours, fournissent une viande de qualité. Elles peuvent également servir d’animaux de compagnie tout simplement. Se lancer dans cette activité peut être une opportunité pour démarrer une nouvelle carrière. Aujourd’hui, nous allons voir les étapes à suivre pour devenir éleveur de poules.

poulailler en kit

A découvrir également : Tendance pantalon femme : lequel se porte le plus actuellement ?

Chercher un bon terrain

Il faut savoir que les poules ont besoin d’espace. Donc, vous pouvez directement oublier l’idée d’un élevage en appartement. L’aviculture est une activité qui se fait en plein air, donc il est nécessaire d’avoir une cour.

La construction d’un poulailler est indispensable pour protéger les gallinacés. Sa taille dépend du nombre de têtes que vous avez l’intention d’élever. Vous pouvez trouver des informations complètes sur le site Poulailler.org si vous voulez en savoir plus sur sa conception.

A lire également : Invitez les bonnes énergies chez vous, optez pour une décoration feng shui

Ensuite, vous avez besoin d’une basse-cour pour que les bêtes puissent se promener et s’abreuver. Vous pouvez très bien les laisser en plein air, mais il est préférable de mettre un enclos. D’une part, cela les protège des prédateurs. Et d’autre part, cela les empêche de s’enfuir.

Pour résumer, vous avez besoin d’un poulailler et d’une basse-cour en tant qu’espace vital pour les gallinacés. Chercher un terrain capable d’accueillir ces infrastructures est la première étape quand vous voulez vous lancer dans l’élevage de poules.

poules pondeuses

Définir le type d’élevage

Quand on parle d’élevage de poules, on distingue 2 types bien précis : les poules d’ornement et les poules pondeuses.

Les poules d’ornement

Les poules d’ornement sont élevées par pure passion pour l’espèce. Cela à l’image des autres animaux domestiques comme les chats ou les chiens. Bien entendu, elles tombent toujours, mais cet élevage est plus axé sur le côté qualitatif de la race.

Les poules pondeuses

Quant aux poules pondeuses, elles sont élevées spécialement afin de donner un maximum d’œufs. On peut les définir ainsi quand elles pondent environ 2 œufs par jour en période de ponte.

Dans ce type d’élevage, il faut des installations supplémentaires dans le poulailler. On pense notamment à des accessoires pour recueillir les fientes. Et aussi à d’autres accessoires pour ramasser les œufs en évitant de les casser.

Vous pouvez vous renseigner sur les races les plus productives afin d’obtenir un cheptel performant. Sachez cependant que la productivité d’une poule pondeuse baisse après 3 ans. Vous pouvez alors déjà anticiper l’achat régulier de nouvelles poules pour remplacer celles dont la productivité diminue.

L’alimentation des poules

Qu’il s’agisse de pondeuses ou de poules d’ornement, il est très important de les nourrir correctement. C’est l’alimentation de ces animaux qui améliore leur productivité ou leur aspect physique. Il faut donc qu’elle soit à la fois variée et régulière.

Mairie

Les démarches administratives

Quand vous vous lancez dans l’aviculture, vous devez définir combien de poules vous voulez élever. D’une part, vous pouvez changer de statut juridique. D’autre part, la construction d’un poulailler peut être soumise à certains documents.

Le statut juridique

Si l’élevage dépasse les 50 poules, vous êtes dans l’obligation de le déclarer à la mairie. Vous devez également changer de statut puisque vous devenez officiellement un éleveur.

Dans ce cadre, il faut que vous preniez connaissance du règlement sanitaire en matière d’élevage. Ce document est très important étant donné qu’il varie selon le département où vous voulez vous implanter.

Les règles de voisinage

Si le nombre de poules est inférieur à 50, vous restez dans le domaine de l’élevage domestique particulier. Toutefois, il existe quelques règles juridiques à respecter.

Tout d’abord, les nuisances sonores causées par les poules sont interdites. En effet, elles peuvent porter atteinte à la tranquillité du voisinage. Cette règle est surtout valable si l’élevage de poules est situé en milieu urbain.

Ensuite, l’éleveur est le responsable civil des poules qu’il élève. Cela signifie que vous ne devez pas les laisser traîner dans la propriété des voisins. En fait, vous êtes responsable des dégâts qu’elles peuvent causer.

Par ailleurs, bien qu’aucune loi ne l’y oblige, il est préférable d’avertir les voisins du projet d’élevage de poules. Cette marque de respect permet d’entretenir de bonnes relations de voisinage. Vous pouvez également veiller à laisser une bonne distance entre le poulailler et la bordure avec le terrain des voisins.

Les déclarations à la mairie

Si la surface ne dépasse pas 5 m², il n’y a aucune déclaration à faire. En effet, vous restez dans le cadre d’une simple installation familiale. Par contre si elle dépasse 5 m², vous avez l’obligation de faire une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie.

Si vous décidez de construire un poulailler de plus de 20 m², vous devez également demander un permis de construire. Le permis de construire est aussi exigé si la hauteur du plafond dépasse les 180 cm. En plus du permis, il y a aussi une taxe d’aménagement à laquelle l’éleveur devra s’acquitter.