Mitsubishi invente la voiture électrique à tout faire

292
Stratégie d’électrification de la marque Mitsubishi

En ce début de troisième millénaire, l’industrie automobile se prépare à faire face à l’une des plus importantes disruptions depuis le début du XXème siècle. Les contraintes législatives, les alertes sanitaires sur la qualité de l’air et l’urgence climatique incitent l’ensemble des constructeurs à révolutionner leurs stratégies industrielles pour substituer aux moteurs thermiques une motorisation électrique plus durable et plus respectueuse de l’environnement.

Pour répondre à ce défi technologique, industriel et commercial, Mitsubishi Motors a fait évoluer sa stratégie afin de placer l’électrification de sa gamme au cœur de son processus de recherche et développement. Décryptons les différents mécanismes développés par la marque nippone pour profiter de la mutation en cours.

Capitaliser sur la technologie PHEV

Unanimement saluée lors de son lancement, l’évolution de la technologie “Plug-in Hybrid Electric Vehicle” qui équipe le nouvel Outlander PHEV 2019 constitue un argument de taille pour la marque aux trois diamants.

Basée sur un groupe motopropulseur dernier cri, elle repose sur l’utilisation conjointe du système quatre roues motrices Super-All Wheel Control et du système d’hybridation pour proposer une expérience de conduite beaucoup plus aboutie et fluide.

Pour atteindre ce résultat, le bloc propulseur Plug-in Hydrid a été redéfini avec un nouveau moteur essence 2.4 litres à cycle Atkinson, deux moteurs électriques plus puissants situés sur chaque essieu, un générateur et une batterie de capacité supérieure.

En donnant la priorité à la motorisation électrique, ce nouveau système affiche des résultats étonnants. En mode 100% électrique, il vous sera possible de rouler 45 km sans consommer une seule goutte de carburant. Une autonomie suffisante pour couvrir la majorité des trajets urbains du quotidien. Lorsque la batterie passe sous le seuil d’alerte, le mode hybride série est automatiquement enclenché. Le moteur thermique démarre afin d’alimenter les moteurs électriques et le générateur des batteries. Grâce à un réservoir de 45 litres et une meilleure efficience énergétique du moteur thermique à essence l’Outlander PHEV dispose désormais d’une autonomie de plus de 600 km lors de trajets longue distance en mode hybride parallèle.

Les performances de la technologie PHEV Mitsubishi lui ont permis de s’imposer au sein de l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi comme le système hybride rechargeable de référence. Elle devrait ainsi être déployée sur les prochains modèles de la marque au losange et ceux de son homologue nippon.

Des voitures intégrées au nouveau réseau électrique intelligent

Pour Mitsubishi, les voitures électriques et hybrides constituent un élément central dans la réussite de la transition énergétique qui est actuellement à ses prémices. S’il sera nécessaire d’augmenter la capacité mondiale de production d’électricité pour faire rouler le futur parc de véhicules électriques, ces mêmes véhicules pourront être intégrés au réseau électrique pour stocker et réinjecter de l’énergie lorsqu’ils ne roulent pas, ce qui est le cas 95% du temps !

Loin d’être négligeable, la capacité de stockage et de distribution de ces véhicules est potentiellement considérable. Les ingénieurs de la marque estiment que 10 000 Outlander PHEV 2019 connectés simultanément au réseau constituent une puissance de 1 GW. Ces “mini-centrales électriques” à la capacité équivalente à un réacteur nucléaire sont en mesure de restituer de l’énergie lors des pics de demande mais également d’en stocker. Le parc automobile offrira dès lors une importante capacité de stockage pour les énergies renouvelables qui pourra être restitué sur le réseau lorsque le besoin s’en fait sentir comme après la tombée du jour par exemple.

Il est donc envisageable que les propriétaires de véhicules électriques ou hybrides rechargeables puissent à l’avenir amortir une partie de leur coût d’acquisition grâce à la vente d’électricité à un fournisseur d’énergie, à l’image de ce qui se fait déjà pour la production d’électricité photovoltaïque.

Des concessionnaires fournisseurs d’électricité

Pour illustrer sa vision, Mitsubishi Motors a imaginé des concessions automobiles d’un nouveau type : les Dendo Drive Stations. Dotées de panneaux solaires sur leur toit qui alimentent les batteries des véhicules PHEV ou électriques stationnées sur leur parking, ces concessions produisent suffisamment d’électricité pour leurs besoins. Loin d’être une utopie futuriste, le concept DDS est une réalité au pays du soleil levant avec plus de quarante distributeurs équipés.

Un concept qui devrait être reproduit en Europe dès cette année !