Quelle est la meilleure méthode pour consommer du CBD ?

54

Le CBD fait parler de lui depuis quelques temps. Ce cannabinoïde peu connu est progressivement devenu l’ingrédient le plus recherché et le plus populaire parmi les composants du cannabis. Les consommateurs de CBD ont aujourd’hui le choix entre divers modes de consommation. Nous vous livrons ici les meilleures méthodes pour consommer le CBD. Suivez le guide !

Les voies d’administration et de consommation du CBD

Le CBD peut se consommer de diverses manières. Les plus connues sont le CBD en vaporisation, en inhalation, en mode sublingual et en mode oral (par ingestion).

A lire aussi : Comment trouver rapidement un médecin de garde

Le CBD en vaporisation

La technique de vaporisation du CBD – à ne pas confondre avec le vapotage – reste la méthode aérienne la plus saine de tous les modes de consommation du CBD. En effet, aucune substance ou composant nocif n’est absorbé puisqu’aucun procédé de combustion n’intervient.

Par ailleurs, la vaporisation de CBD permet au corps d’absorber plus de CBD (bio-disponibilité plus importante), ce qui a pour conséquence un effet plus rapide voire immédiat sur l’organisme. En vaporisation, vous avez le choix entre plusieurs formes de CBD. Les fleurs de CBD séchées, comme celles disponibles sur le site de OG Kush CBD, sont fortement plébiscitées par les consommateurs de CBD. Le CBD peut aussi se vaporiser sous forme de résine, pollen et cristaux.

Lire également : Moins de rayons X en imagerie médicale

Lorsque vous choisissez les fleurs de CBD en vaporisation, il faut savoir que la teneur en cannabinoïdes est très importante. Avec la vaporisation, vous maîtrisez le processus et vous obtenez des effets rapides en contrôlant la température de vaporisation.

La bonne température de vaporisation des fleurs de CBD se situe entre 160 et 220 °C – c’est-à-dire en-dessous du point de combustion – et permet d’apprécier les effets de high désirés. La teneur en humidité de vos fleurs et de votre herbe doit être parfaite, afin de permettre une extraction optimale des cannabinoïdes. 

Le CBD en inhalation

En inhalation, le CBD passe par voie respiratoire, tout comme la vaporisation. Cette méthode comprend le vapotage de e-liquide au CBD par cigarette électronique, ainsi que la combustion et la nébulisation.

Le fait de fumer des fleurs de CBD implique un procédé de combustion et donc la création de substances nocives. Les risques pour la santé sont plus importants.

Une autre technique est d’utiliser un nébuliseur ultrasonique de CBD, qui fonctionne sur impulsion électrique et sur vibrations.

Le CBD sublingual et oral (ingestion)

Le CBD se consomme par voie sublinguale et orale sous formes variées. En consommation sublinguale, on retrouve l’huile de CBD et la pâte de CBD. Par voie orale (ingestion), on trouve la CBD sous forme de gélules, comprimés ou capsules, infusions et autres formes solubles dans l’eau. 

Ces produits vont directement dans le système digestif et ont un effet retardé sur l’organisme, dû au processus de digestion. La bio-disponibilité de 8 % environ. Les effets interviennent généralement entre 30 et 60 minutes après ingestion. Les composants actifs se retrouvent dans le sang et activent alors les récepteurs endocannabinoïdes.

Vous n’avez plus qu’à faire votre choix de mode de consommation de CBD en fonction de vos besoins.