Qu’est-ce que le rétrofit électrique ?

370

Aujourd’hui, de nombreuses mesures sont prises pour réduire les empreintes carbone des uns et des autres sur l’environnement. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’utilisation des voitures électroniques. Toutefois, le coût à l’acquisition peut être parfois rédhibitoire. Heureusement, vous pouvez réaliser un rétrofit électrique avec votre véhicule thermique. Découvrez ici ce que c’est.

Le rétrofit électrique : ce qu’il faut savoir

Même si de nombreux conducteurs souhaitent réduire leur impact sur l’environnement en utilisant des voitures électriques par exemple, leur coût n’est pas toujours accessible au grand nombre. Heureusement, il ne sera pas nécessaire d’acheter un véhicule électrique neuf pour réduire son empreinte carbone.

A découvrir également : Quels sont les avantages d’un parking situé proche d’un aéroport ?

Depuis le 4 juin 2020, la loi autorise le rétrofit électrique. C’est une opération au cours de laquelle une voiture thermique peut être changée en véhicule électronique. Pour le faire, votre ancien moteur Diesel sera remplacé par une batterie et un moteur électrique pour une pollution encore plus réduite. Il ne sera plus nécessaire de vous débarrasser d’un véhicule auquel vous êtes très attaché.

Toutefois, pour être légal, le rétrofit doit être effectué par des professionnels agréés. Il ne suffit pas de remplacer votre moteur thermique, mais de le faire selon les normes en vigueur. Ces professionnels sont les mieux indiqués pour vous accompagner, puisqu’ils suivent un cahier de charges précis selon la réglementation.

A voir aussi : Quand changer les pièces techniques de son véhicule ?

Rétrofit électrique : avec quels véhicules ?

Tous les véhicules en l’état ne peuvent pas profiter d’un rétrofit électrique. Pour remplacer votre moteur thermique par un modèle électrique, votre voiture doit appartenir aux catégories L, M et N. La catégorie L rassemble les véhicules tout terrain, les cyclomoteurs, les motos, etc.

Quant à la catégorie M, il s’agit des véhicules dotés de quatre roues pouvant transporter des passagers. Pour finir, la catégorie N regroupe les camions destinés au transport de marchandises.

Par ailleurs, quel que soit le type de voiture qui doit subir le rétrofit électrique dans les catégories M et N, il doit être âgé de 5 ans minimum. Dans le cas des véhicules appartenant à la catégorie L, il faut un âge minimum de 3 ans.

Si vous devez réaliser un rétrofit avant les âges indiqués, vous devez obtenir une autorisation exceptionnelle de la part du fabricant.

Avantages et inconvénients du rétrofit électrique ?

Le rétrofit comporte aussi bien des avantages que des inconvénients.

Avantages

L’avantage principal réside dans la protection de l’environnement. De même, c’est une opération qui permet de donner une seconde vie aux vieux véhicules qui devraient en temps normal passer à la casse. Lorsque vous n’avez pas un budget suffisant pour acheter une voiture électrique neuve par exemple, le rétrofit est une bonne alternative.

Inconvénients

Comme inconvénient, on soulignera les tarifs de réalisation qui sont plus ou moins onéreux. Toutefois, la réalisation du rétrofit coûtera moins que l’achat d’un véhicule neuf du même genre. Il faut compter au moins 8000 euros pour profiter d’un rétrofit. Pour encourager les utilisateurs, il existe des aides de l’État comme la prime rétrofit pouvant atteindre  5000 euros.

L’autre inconvénient majeur réside dans la réduction de l’autonomie. Contrairement à un véhicule thermique qui roulera à condition d’être alimenté en carburant, vous pourrez avoir du mal à vous habituer à cette nouvelle notion. Pour avoir une bonne autonomie, il faudra débourser des sommes conséquentes.

Voilà ce que vous devez savoir sur le rétrofit électrique.