Retraite : comment préparer sa fin de vie ?

41

Préparer sa fin de vie peut en effrayer certains. Pour d’autres, il s’agit de s’assurer que tout se passe selon sa volonté, sans que le décès ne soit pas un trop lourd fardeau pour les proches. Vous voulez être le maître de votre vie jusqu’à ce que celle-ci prenne fin, pour pouvoir vous en aller en toute sérénité ? Il est possible de réaliser certaines démarches à l’avance pour partir dignement. Si vous ne savez de quelles préparations il s’agit, retrouvez ici quelques précieux conseils pour alléger la famille dans ces moments difficiles.

La préparation des obsèques pour anticiper sa fin de vie

La première étape est de procéder à la préparation à l’avance des obsèques. Anticiper cette formalité et exprimer ses dernières volontés est tout à fait faisable. Pour cela, il vous faudra prévoir le déroulement de la cérémonie et surtout en informer la famille et les proches. Pour ce faire, la souscription d’un contrat d’obsèques est indispensable.

A découvrir également : Pourquoi un lit bébé avec des barreaux ?

Pour commencer, vous pouvez vous renseigner sur le tarif des pompes funèbres, pour que les coûts ne pèsent pas sur vos proches lors de vos obsèques. Il faut également préparer la musique, les prières, ou encore procéder à la personnalisation de la pierre tombale, entre autres. Il est parfaitement possible de faire appel aux services d’une entreprise funéraire pour régler ces détails. Cette dernière pourra prendre en charge l’ensemble de l’organisation des obsèques.

Préparer retraite obsèques

A lire également : Que faire pour bénéficier du capital décès après la mort d'un proche ?

L’entreprise aura pour première mission de déclarer le décès aux autorités compétentes et de rendre ensuite l’annonce publique. Si cela n’a pas été défini au préalable, un entretien avec les conseillers funéraires aura lieu concernant le choix de l’urne cinéraire, du cercueil, des accessoires et vêtements pour revêtir le défunt.

Le prestataire doit ensuite organiser le déroulement de la cérémonie, s’occuper des aspects logistiques, que ce soit pour une crémation ou une inhumation. Le professionnel aura aussi la lourde charge de préparer le défunt, c’est-à-dire d’effectuer la toilette mortuaire avant de l’habiller. Il faudra également définir en amont le lieu de culte pour une éventuelle cérémonie religieuse ou l’espace funéraire pour une cérémonie civile.

La rédaction de testament au moment de votre retraite

Rédiger en amont son testament permet d’organiser à l’avance le partage de ses biens après son décès. Le testament est un acte juridique dans lequel le testateur exprime ses dernières volontés pour la disposition de ses biens après sa mort. Étant donné qu’il s’agit d’un acte juridique, il n’est donc valable que lorsqu’il est établi devant un notaire.

Pour qu’un testament soit valide, sa rédaction doit respecter certaines conditions. Il doit faire mention de certaines informations précises, notamment la désignation du ou des bénéficiaires de la totalité des biens, ou la répartition de ces derniers après le décès, le cas échéant. Le testament doit également contenir les indications sur d’éventuels dons d’organes, ainsi que les instructions sur l’organisation des funérailles. Le testateur doit y nommer un exécuteur testamentaire.

En cas de non-existence d’un testament, les héritiers sont définis par le Code civil, notamment les enfants, le conjoint et les parents, si ces derniers sont encore en vie. Le testament est en général fait pour répartir l’ensemble des biens entre les héritiers. Mais il sert surtout à protéger les droits de chacun. Il permet d’éviter les conflits après le décès. Au moment de votre retraite, il est donc conseillé que vous rédigiez un testament et que vous prépariez vos obsèques afin de faciliter la vie de vos proches dans le futur.