Assurance habitation logement locatif : qui doit la souscrire ?

605

L’assurance habitation n’est pas une obligation à l’image de l’assurance automobile. De ce fait, les locataires, les propriétaires et les copropriétaires sont souvent négligents vis-à-vis d’elle. Cependant, cette assurance peut s’avérer très salvatrice dans certaines situations. En effet, le contrat d’assurance vous assure une réelle protection et vous permet d’être indemnisé lorsqu’un sinistre survient dans votre logement. Il serait donc utile que le propriétaire, le copropriétaire et plus encore le locataire souscrivent à cette assurance. Le présent article explique mieux les faits.

Pourquoi souscrire à une assurance habitation ?

L’assurance habitation, même si elle n’est pas une obligation, est judicieuse en cas de sinistre, de dégâts des eaux, d’incendie, d’un vol. De même, l’assurance vous protège des cambriolages, des catastrophes naturelles, etc. Avec une assurance habitation, toute votre habitation est protégée contre les problèmes de la vie courante. Ainsi, si vous êtes propriétaire ou locataire, vous devez souscrire à cette assurance pour vous prémunir de ces risques. Étant propriétaire, si vous achetez avec votre argent, vous devez assurer vous-même les dommages causés à votre habitation et son contenu en cas de sinistre.

Un carreau brisé ne vous coûtera presque rien, mais un toit éventré par une tempête peut ponctionner convenablement votre portefeuille. Une assurance habitation propriétaire s’avère donc nécessaire pour vous. Par ailleurs, l’assurance habitation locataire permet de couvrir la responsabilité civile. Cela dit, vous êtes protégé contre les conséquences financières de la responsabilité civile pour des dommages faites à de tierces personnes. Il peut s’agir de blessures ou de dommages matériels. Vous pouvez souscrire à l’assurance habitation Amaguiz en vous rendant sur https://www.amaguiz.com/assurance-habitation.

L’assurance habitation en location

Lorsque vous louez un bien non meublé, qu’il s’agisse d’un appartement, d’une maison ou d’un studio, vous devez souscrire à une assurance habitation. Cette souscription qui se fera auprès de l’assureur de votre choix est une obligation de la loi du 6 juillet 1989. Toutefois, seule la garantie « risque locatif » est une obligation. Par ailleurs, selon les termes de la loi Alur du 24 mars 2014, les locataires de biens meublés doivent aussi souscrire à une assurance habitation. Cela est obligatoire lorsqu’ils vivent dans l’habitation plus de 8 mois dans l’année. Si le contrat n’inclut pas une garantie responsabilité civile d’assurance habitation, les locataires seront pris pour responsables des dommages faits aux tiers.

En ce qui concerne la colocation, la situation est quelque peu différente. En effet, les colocataires ont le choix entre une souscription individuelle ou un contrat unique d’assurance habitation. Le contrat unique est possible lorsque les locataires optent pour un bail global pour la location. Dans ce cas, un seul des locataires doit assurer le logement en transmettant l’identité de ses associés à la compagnie d’assurance. Ainsi, ces cosignataires seront aussi couverts. Il est cependant primordial d’évaluer la valeur des biens mobiliers de chacun.

Si la différence est trop grande, un contrat unique est mieux, sinon, vous optez pour une souscription individuelle. Pour cette souscription, chacun préfère être indemnisé à la hauteur de ses pertes personnelles pour ne pa²s avoir à payer les pertes des autres. Néanmoins, il faut que tous ces colocataires se dirigent vers un même assureur pour éviter des litiges en cas de dommages causés. Enfin, pour n’importe quelle location, vous devez déclarer le nombre de pièces à votre assureur. Pour la plupart des propriétaires, une pièce, c’est de 9 à 30 m².