Comment changer de fournisseur de gaz en France ?

157

Les consommateurs français ont le choix entre plusieurs fournisseurs de gaz disposant de réseaux de distribution au niveau national. Chaque ménage français a le droit de changer de fournisseur gratuitement. Les avantages de cette décision sont nombreux et les risques sont nuls. La procédure est simple, rapide et ne nécessite aucune démarche spéciale. Cependant, il faut bien suivre les étapes afin de profiter de la meilleure offre, puisqu’en général, le critère le plus important est le tarif appliqué.

Estimer sa consommation de gaz avant de procéder au changement

En règle générale, passer chez un nouveau fournisseur de gaz peut s’avérer avantageux, puisqu’il permettra de faire des économies. Pour cette raison, il est essentiel de faire un bilan et évaluer sa consommation de gaz. Cela permettra de connaître ses besoins et les adapter à son budget. Il faut savoir que les éléments qui influencent le prix sur la facture de gaz sont nombreux. Le chauffage représente généralement la plus grande part de dépense, mais la consommation peut également être impactée par :

A lire aussi : Traitez aisément une brûlure à la cire

  • La taille de l’habitation ;
  • Le climat dans la région ;
  • Les équipements ;
  • Le nombre des personnes qui occupent le logement ;
  • La qualité de l’isolation, etc.

Faire une comparaison des différents fournisseurs de gaz

L’estimation de sa consommation de gaz permet de connaître ses vrais besoins, ses habitudes et son mode de vie. Ceci est utile dans la mesure où il devient plus facile de faire une comparaison efficace et pertinente des offres disponibles sur le marché. Pour ce faire, il est possible de passer par un comparateur de fournisseur de gaz. C’est la solution la plus fiable pour comparer les offres adaptées à son profil en quelques secondes. Ainsi, il est possible d’avoir un contrat à bas prix avec le fournisseur de votre choix.

Rassembler tous les documents et pièces nécessaires

Avant de contacter le fournisseur de gaz, il est souvent recommandé d’avoir toutes les informations nécessaires à portée de main. Cela permet de faciliter les démarches, sachant que les documents que le fournisseur pourra vous demander sont :

A lire également : Lieux de drague : découvrez de nombreux lieux

  • La facture de gaz : elle est essentielle puisqu’elle contient plusieurs informations comme le numéro PCE (point de comptage et d’estimation). Il faut se munir au préalable de la dernière facture de gaz.
  • Le relevé de compteur : le nouveau fournisseur de gaz établit le point de départ en se basant sur le chiffre qui s’affiche au compteur.
  • Coordonnées bancaires : ils sont nécessaires dans le cas où le client souhaite payer par des prélèvements mensuels automatiques.

Procéder au changement du fournisseur de gaz

Toute personne peut décider de changer de fournisseur à gaz, mais il faut distinguer entre un changement lors d’un déménagement et le changement pour la même adresse. Ce dernier est souvent effectué pour réduire le montant sur la facture. Dans ce cas, les démarches sont plus simples, car il suffit de contacter le nouveau fournisseur, qui se chargera des démarches après la souscription. Le nouveau fournisseur s’occupera ainsi de la résiliation de l’ancien contrat. Le changement prend effet 10 jours après la souscription.

Changer de fournisseur lors d’un déménagement

Lorsqu’un client souhaite changer d’adresse, il a le droit d’opter pour un nouveau fournisseur de gaz. La procédure est la même avec quelques détails différents. Tout d’abord, il faut contacter l’ancien fournisseur pour le mettre au courant du déménagement. Il est également nécessaire de se mettre d’accord sur la date de résiliation. Ensuite, le client doit prendre contact avec le nouveau fournisseur et lui communiquer les documents nécessaires, au moins 15 jours au préalable, c’est-à-dire qu’il faut informer le nouveau fournisseur 15 jours avant de déménager. Les clients décident de changer de fournisseur de gaz soit en raison du service qu’ils fournissent, soit en raison du prix des tarifs. Il s’agit d’une procédure qui prend généralement entre 10 et 20 jours ouvrables pour entrer en vigueur.