Examens, bac : les astuces pour optimiser ses chances de réussite

477

Alors que les partiels et le baccalauréat approchent à grands pas, les révisions s’intensifient, il est important de maximiser ses capacités cognitives avant et pendant un examen pour plus d’efficacité. Quelles sont alors les recettes miracles pour optimiser son cerveau ?

Les astuces pour booster sa mémoire

Bien entendu, il n’est un secret pour personne que pour réussir, il faut travailler ! Mais voilà, ce n’est pas tout. Et pour cause, la clé de la réussite scolaire passe également par bien d’autres points. Gros plan sur les astuces auxquelles il ne faut pas faire l’impasse.

Optimiser ses capacités de mémorisation

Rien de tel que de commencer sa journée avec un bon petit-déjeuner et de faire des pauses repas régulières tout au long de la journée. Le cerveau a en effet besoin d’une alimentation régulière. Tout comme il a besoin d’une alimentation la plus saine et la plus variée possible. L’hygiène de vie est donc essentielle pour optimiser le bon fonctionnement de son organisme. Et, pour développer ses capacités cognitives, rien de tel que du bon gras – certains poissons, noix par exemple – des omégas et des vitamines. Et parce que le cerveau se fatigue beaucoup plus en période de stress lié aux révisions forcément, il faut boire beaucoup d’eau, manger régulièrement, faire une activité physique régulière, mais aussi avoir recours à des micronutriments pour compenser les carences. Sous forme de compléments alimentaires, de vitamines notamment, il existe toute une gamme de produit aidant la concentration et la mémoire tout en diminuant la fatigue. Autant d'astuces pour booster sa concentration. 

Adopter les bonnes pratiques avant de se coucher

Améliorer et augmenter sa concentration passe également par une meilleure gestion de sa fatigue et donc de son rythme de sommeil. Le cerveau a besoin de sommeil pour se ressourcer, mais être aussi plus efficace. Pour cela, mieux vaut relire les résumés, les synthèses ou les abrégés avant d’aller dormir. Et même s’il n’y a pas de norme quant au nombre d’heures de sommeil, mieux vaut dormir 7 heures 30 minutes chaque nuit. Ensuite l’hygiène de sommeil est essentielle. Mieux vaut attendre que les signes de fatigue soient là pour aller se coucher, éteindre tous les appareils une heure avant d’aller dormir, faire en sorte que l’espace nuit soit calme et silencieux en maintenant une température idéale avoisinant les 18 degrés Celsius et de prendre un souper ni trop gras, ni trop sucrés ni trop copieux. Exit la caféine, l’alcool et la nicotine qui sont fortement nuisibles au sommeil, mais aussi pour la santé. Ensuite inutile de regarder sans cesse l’heure qui tourne, mieux vaut adopter des techniques déstressantes et relaxantes comme le yoga pour s’apaiser et éviter les nuits blanches.

Trouver sa technique de travail

Réalisation de fiches synthétiques, post-it placardé sur les murs, enregistrements de cours, lecture des cours, récitation à voix haute ou encore visualisation de schémas pour réviser, peu importe la technique en fait. En effet, nous avons tous notre propre manière d’apprendre et d’assimiler les choses. Le tout est donc de catégoriser les informations sous la ou les forme(s) qui conviennent le mieux. Rien de tel que d’essayer plusieurs techniques d’ailleurs pour connaître celles qui fonctionnent le mieux, qui donnent les meilleurs résultats. L’idéal est de trouver la forme parfaite que doit prendre l’information pour être assimilée le plus facilement. Et peu importe si la technique diverge d’une matière à l’autre. Ne sommes-nous pas tous différents ?!

En parallèle, même si la révision régulière est fortement recommandée – la répétition favorise la mémorisation – rien n’empêche de bachoter d’un bloc également. Travailler en groupe peut également être un plus. Le fait de se questionner, d’entendre d’autres façons de réfléchir, de penser, de mémoriser est toujours un plus. De plus, cela permet aussi de se conforter dans ses acquis tout en stimulant de nouvelles connaissances. Et puis, c’est la solution idéale pour comprendre ce qui ne l’a pas été jusqu’à lors.

Adopter la bonne attitude

Il est important de se conditionner et de mettre toutes les chances de son côté. Raisons pour lesquelles il est important de repenser ses habitudes. Et, pour cela, il existe quelques règles de base simples, qui ont prouvées leur efficacité, pour améliorer sa concentration et la faire durer dans le temps. 

En classe ou sur les bancs de l’amphi, mieux vaut ne pas s’installer à côté de ses meilleurs amis au risque de se détourner du cours. À plus forte raison, si vous savez pertinemment qu’il est difficile de ne pas discuter avec eux. Ensuite, mieux vaut travailler à des heures régulières et prendre l’habitude d’augmenter petit à petit cette durée. Rien de tel que d’établir un rétro planning précis des tâches à faire en les priorisant. Pour l’exemple inutile de terminer par les sciences si ces matières sont plus difficiles à intégrer. Ensuite, il est important pour que le cerveau soit le plus efficace possible de s’octroyer des pauses – un coup de fil, une partie de foot, un peu de musique, un moment de détente plein de gourmandise par exemple – régulières pour être plus efficace et reprendre du poil de la bête. Le tout est de garder le cap quoiqu’il arrive et de maintenir ses efforts jusqu’au bout. Ensuite, il est INDISPENSABLE de s’éloigner de toutes les tentations pour rester concentré sur son travail. La photographie de votre moitié devrait donc quitter l’espace du bureau notamment.