Le crédit d’impôt transition énergétique a le vent en poupe

726

Récemment prolongé, le Crédit d’Impôt Transition Energétique, connu sous son acronyme de CITE, permet à de nombreux foyers français de bénéficier d’un crédit d’impôt exceptionnel lorsque sont effectués des travaux visant à améliorer la qualité énergétique de leur appartement ou de leur maison. Mais comment profiter de ce mécanisme pour vos travaux, et quels sont les pièges à éviter ?

Le C.I.T.E. en détail

Le crédit d’impôt que l’on peut obtenir via des travaux d’amélioration de son habitat, s’il est intéressant dans le principe, doit cependant faire l’objet d’une étude approfondie de votre part, car il existe des conditions bien précises pour en profiter, et bien souvent certains entrepreneurs ne remplissent pas les conditions pour vous en faire profiter, que ce soit par méconnaissance des règles de leur part, ou carrément par négligence ou malveillance. Comment éviter les pièges quand on n’y connait rien ? C’est assez simple en réalité.

A lire aussi : Bardage bois horizontal pour maison : pourquoi faire ce choix ?

Votre entrepreneur doit en tout premier lieu vous indiquer qu’il possède lui-même les certifications nécessaires pour faire partie du “programme” de crédit d’impôt, sans quoi les travaux qu’il fera dans votre maison ne pourront pas être déduits de vos prochains impôts. N’hésitez donc pas à demander lors du devis des informations supplémentaires sur ce point, pour éviter toute surprise. Ensuite, étudiez bien le matériel et la nature des travaux que vous comptez demander à votre entrepreneur, car tout n’est pas éligible au crédit d’impôt.

Quels sont les travaux éligibles ?

On a tendance à penser que n’importe quelle installation visant à améliorer l’isolation de son domicile peut faire l’objet d’un crédit d’impôt, mais en réalité les choses sont un peu plus complexes que cela. Par exemple, si vous consultez un fabricant de fenêtre PVC pour remplacer toutes vos fenêtres simple vitrage par des modèles en double voire triple vitrage, avec isolation via du gaz argon, vous devrez peut-être compléter les travaux avec d’autres prestations pour faire valoir votre droit à crédit d’impôt, comme par exemple des travaux d’isolation de la toiture.

A lire également : Découvrez ce que vous pouvez faire avec un multicuiseur

Comme on le voit, il est nécessaire d’insister auprès de son entrepreneur pour être certain de pouvoir profiter du crédit d’impôt transition énergétique, ce qui pourrait s’avérer payant pour les ménages qui peuvent ainsi reporter 30% de leur facture sur leur prochaine fiche d’imposition, et donc faire des économies substantielles.