Organisation du baptême : avez-vous pensé à ces 4 points ?

103

Pris dans l’enthousiasme de célébrer l’arrivée de votre enfant au sein de votre famille, vous vous voyez déjà l’accompagner auprès du baptistère dans sa belle robe de baptême immaculée, sous les accords trépidants de l’orgue de l’église. Ou bien, si vous êtes athée, vous vous imaginez volontiers rassembler tous vos proches au cours d’une cérémonie personnalisée, dans la mairie de votre commune. Sachez qu’avant d’organiser un baptême, il y a quelques questions à se poser, dont voici les 4 les plus importantes.

Qui souhaitez-vous inviter au baptême ?

Les grands-parents, le parrain et la marraine, les éventuels frères et sœurs de l’enfant sont inévitablement présents lors du baptême, sauf décision marginale. Au-delà de cette liste d’invités, à vous de décider si vous préférez une petite fête intimiste avec vos proches ou une fête grandiose qui rassemble vos cousins, vos voisins, vos amis éloignés.

A lire aussi : Pourquoi choisir un professeur particulier pour l’aide aux devoirs de son enfant ?

Évidemment, le budget dont vous disposez conditionnera grandement le nombre de convives. Vous n’avez pas beaucoup de moyens mais vous souhaitez tout de même inviter un grand nombre de personnes ? Plutôt que de réserver un restaurant, choisissez d’organiser un apéritif dans une salle de fête ou chez vous dans le jardin, avec un buffet froid et quelques boissons.

Quand et où le baptême aura-t-il lieu ?

Le choix de l’église où faire baptiser votre enfant se fait d’après vos préférences et votre affiliation à telle ou telle paroisse. Renseignez-vous auprès du prêtre, car les baptêmes s’organisent à l’avance et ont souvent lieu dans la période qui suit les fêtes de Pâques.

A lire en complément : Quels jouets pour un enfant de 3 ans ?

Pour un baptême civil, la cérémonie a normalement lieu dans la mairie à laquelle vous êtes rattaché. Toutefois, si celle-ci ne permet pas l’organisation de baptêmes républicains, vous pouvez tenter votre chance dans une autre ville.

Outre la cérémonie, il faut aussi penser à l’endroit où se réuniront ensuite les invités pour partager un moment convivial. La location d’une salle se fait plusieurs mois en amont, surtout si le baptême a lieu au printemps ou en été, saisons chargées en réservations. Si votre domicile est assez grand ou que vous disposez d’un extérieur généreux, n’hésitez pas à l’utiliser afin de réaliser quelques économies sur le budget total du baptême.

Qui sera la marraine, qui sera le parrain ?

Le rôle du parrain et de la marraine est particulièrement important au cours du baptême d’un enfant. Ces deux adultes (ou mineurs sur dérogation) ont par exemple la charge d’offrir une médaille de baptême à un garçon qui soit à la fois élégante et discrète, significative et moderne. Ils font office de piliers et de protecteurs, n’hésitant pas à participer aux différents évènements de la vie de l’enfant : anniversaire, communion, confirmation, mariage.

Il peut être difficile d’arrêter son choix sur le parrain ou la marraine, notamment lorsque la famille compte plusieurs oncles et tantes. Certains parents choisissent leurs amis les plus proches, tandis que d’autres préfèrent opter pour les membres du même sang. Quoiqu’il en soit, cette décision se prend à deux. Prenez le temps d’en discuter avec votre conjoint(e) avant de fixer votre choix de façon définitive.

Quel budget dédier au baptême ?

Tout ce qui est fait main coûte bien sûr moins cher que ce qui est fait par des professionnels. Globalement, les principaux pôles de dépense du baptême sont les suivants :

– les faire-part et cartes de remerciements, gratuits par mail, environ 3 euros par personne par courrier ;

– la location de la salle, gratuite si la fête a lieu chez vous, sinon, quelques centaines d’euros ;

– le don à l’Église ou le coût de l’officiant laïc, environ 80 euros ;

– le repas, de 10 euros par personne pour du fait maison à plus de 50 euros par convive en restaurant ;

– les cadeaux et dragées pour les invités, autour de 5 euros par personne ;

– la tenue du petit baptisé et celle de parents ;

– la décoration éventuelle des lieux.

En résumé, un baptême réunissant une cinquantaine d’invités vous coûtera de 1500 euros pour les budgets les plus modestes à 5000 euros et plus pour un baptême haut-de-gamme.

Source images : pexels.com