Selon Chainanalysis : l’utilisation du Bitcoin est en hausse sur le darknet

717

Ce sont plus de 600 millions de dollars de Bitcoins qui auraient été échangés sur les marchés darknet au quatrième trimestre 2019 selon Chainalysis, un fournisseur de services d’analyse blockchain.

Qu’est-ce que le darknet ?

La crypto-monnaie demeure une commodité très en demande sur tous les marchés et il semblerait que ce soit aussi vrai pour le darknet. Bien que ce réseau ne compte que pour 1 % de toutes les transactions Bitcoin, le montant demeure suffisamment élevé pour qu’il soit noté. Cet argent sert en partie à y acheter des stupéfiants et des armes puisque le darknet est, entre autres, le repaire de pirates informatiques et de criminels.

A lire en complément : Le soudage orbital : une technique de plus en plus utilisée

En effet, il existe un autre réseau sous l’Internet, à l’abri des moteurs de recherche. Il représenterait 90 % de l’ensemble des sites Internet. En réalité, il est si vaste qu’il est impossible de connaître le nombre de sites qui y résident vraiment. Aujourd’hui, grâce au chiffrement et au navigateur anonyme Tor, il est possible, pour chacun d’entre nous, de s’y balader. Mais avant de s’y aventurer, il est préférable de comprendre le darknet.

Le Bitcoin sur le darknet: une monnaie plus stable et dont l’utilisation s’accroît

Une des découvertes dont fait part Chainalysis, dans son rapport sur l’utilisation des Bitcoins sur le darknet, est qu’il semble moins influencé par les fluctuations des prix des crypto-monnaies que dans les autres marchés. Ils expliquent qu’en juillet 2019, alors que le Bitcoin flambe, on assiste à une hausse des prix partout, sauf sur le darknet, où la variation fut beaucoup moins importante.

A voir aussi : Les secrets de fabrication d’une robe Chanel

Chainanalysis indique également une hausse des ventes totales sur le darknet en 2019 de 70 %, alors qu’elles y avaient connu un léger déclin en 2018. Cependant, la société d’analyse n’explique pas pourquoi on a assisté à une telle hausse l’année dernière. Le montant total d’échange de Bitcoin a atteint les 790 millions de dollars, cette hausse permettant au darknet de passer d’un demi-point à 1 % des transactions totales de Bitcoin dans le monde.

Le Bitcoin : la monnaie des criminels ?

Certains médias en ont profité pour affirmer que Bitcoin, et la crypto-monnaie en générale, bénéficie aux criminels, mais c’est un grand écart difficile à justifier puisque 99 % des transactions ne proviennent pas du darknet. Sur Twitter, un grand nombre ont d’ailleurs rappelé ce fait.

La société Chainalysis termine son rapport en soulignant qu’elle prévoit que le marché du darknet acceptera et rendra peut-être même obligatoire l’utilisation de crypto-monnaies plus orientées vers la protection de la vie privée, telle que Monero.