Tabac à chauffer : quelle différence avec une cigarette ?

374

La cigarette fait partie des premières causes de mortalité dans le monde. Fumer, c’est se tuer à petit coup comme vous l’avez certainement entendu. Aujourd’hui, les fabricants de cigarettes prennent de plus en plus conscience des dangers que leurs produits ont sur la santé des consommateurs. À cet effet, ils ont innové et mettent sur le marché des cigarettes moins nocives à en croire leurs études. Il s’agit principalement du tabac à chauffer. Qu’est-ce qui différencie ce dernier d’une cigarette ? Cet article vous dévoile tout.

Le tabac à chauffer, de quoi s’agit-il ?

L’innovation permettra en notre siècle de sauver la vie de plus d’un. Le groupe Américain PMI (Phillip Morris International) a commercé par vendre une cigarette électronique en France depuis 2018. La marque dudit groupe est nommée IQOS (I Quit Ordinary Smoking). Cela veut dire en français, « j’ai arrêté de fumer ordinaire ». C’est donc une nouvelle façon de fumer qui a vu le jour et la marque se fait concurrencer par HNB Dream et autres. Il s’agit ici d’une cigarette électronique qui donne la possibilité de chauffer le tabac se trouvant dans les cigarettes classiques.

Cela se fait grâce à une résistance qui crée une pyrolyse du tabac. Il faut noter qu’à ce niveau et contrairement à la cigarette, il n’y a pas de combustion directe, pas de flamme ni de fumée. Avec ce système, vous ne serez pas amené à inhaler de fumée mal odorante, vous ne verrez pas de résidu de cendre. En outre, il n’y a pas de particules solides qui verront le jour au moment de la combustion.

Par ailleurs, vous ne ressentirez plus l’odeur de tabac froid ni d’odeur de mégot dans les cendriers. Enfin, le goût dans le cas d’espèce est beaucoup plus agréable que le goût d’une cigarette. C’est un goût de noisette grillée vous avez et par ricochet vous n’aurez pas une mauvaise haleine quand vous finissez de vous satisfaire. Protégez votre cigarette en la mettant dans les blagues à tabac cuir artisanal disponible sur creationacc.com.

Des études clarifient les choses

Les groupes produisant les produits de tabac chauffé se basent sur leurs études réalisées à l’interne pour défendre leurs produits. Selon la plupart de ces études, les produits de tabac chauffés ne sont nullement nocifs à la santé à la différence des cigarettes. En effet, ces producteurs ont beaucoup investi dans le passé sur les produits à risques potentiellement réduits. En chauffant uniquement le tabac, leur découverte rend moins toxiques les produits du tabac contrairement aux cigarettes. Lorsqu’il n’y a pas de combustion, le taux de toxicité est réduit considérablement.

Les études faites par PMI montrent que leur produit de tabac chauffé ne contient pas autant de substances toxiques que celles présentes dans les cigarettes classiques. Pour eux, les cigarettes traditionnelles contiennent 90 % de nocivité que l’IQOS. Par ailleurs, ce groupe a fait dans ses locaux des études cliniques couvrant 2 semaines à trois mois. Il ressort de ces études que les fumeurs qui ont préféré l’IQOS n’ont pas été quasiment exposés à 15 constituants nocifs. La même étude révèle que les niveaux d’expositions sont semblables à ceux qu’on peut constater chez les personnes qui ne fument plus. C’est à croire donc que ce nouveau moyen de fumer est plus sécurisant que la cigarette.