Acheter une maison avec un rachat de crédit, c’est possible ?

437
Acheter une maison avec un rachat de crédit, c’est possible ?

Le rachat de crédit est essentiellement connu pour permettre à un emprunteur de soit réduire ses mensualités, soit renégocier le taux de son crédit. Dans les deux cas, l’emprunteur n’est pas forcément au courant des possibilités offertes par le financement du rachat de prêts.

Acheter une maison et faire racheter ses crédits

Si le rachat de crédit est actuellement au cœur des opérations de banques, c’est notamment grâce à la baisse des taux. Les records sont tombés de mois en mois, rendant encore plus attractive cette opération. Elle consiste justement à faire racheter un crédit pour en réduire le taux, ce qui permet après absorption des frais, de gagner quelques centaines voire plusieurs milliers d’euros en intérêts. Il y a donc un réel intérêt à recourir à ce financement mais ceux qui ont déjà fait renégocier leurs encours n’ont plus forcément d’intérêts, le gain ne sera pas suffisant pour couvrir les frais de la mise en place du financement.

De plus, ces emprunteurs sont nombreux à avoir des projets immobiliers, c’est-à-dire des projets de résidences secondaires, d’investissement locatif ou même d’achat à l’étranger. En ayant déjà des crédits en cours, l’équation s’avère parfois impossible car on ne peut pas cumuler une nouvelle mensualité aux autres, un réajustement s’impose. C’est justement ce que prévoit de faire le rachat de crédit, c’est-à-dire regrouper tous les prêts en un seul et ajouter un montant affecté à un nouveau projet comme par exemple l’achat d’une maison, d’un appartement (il n’est pas forcément obligatoire d’avoir un apport, voir cet article).

Si les banques classiques sont relativement réticentes sur ces opérations car elles ne disposent pas des offres dans leur politique commerciale, des établissements de crédits se sont spécialisés dans ce domaine, à l’image du CFCAL qui est l’un des établissements de prêts les plus connus en matière de financements hypothécaires (il s’agit d’une filiale du Crédit Mutuel Arkéa).

Les cas de figures spécifiques

Si l’opération s’avère possible dans le cadre d’une renégociation, il en est de même dans le cadre d’un regroupement de prêts. Cette deuxième opération a pour principe de rassembler plusieurs prêts afin d’en réduire les échéances mais contrairement aux idées reçues, ce n’est pas forcément destiné aux emprunteurs à la dérive, c’est aussi destiné à ceux qui souhaitent financer l’achat d’une maison.

L’opération permet de faire racheter ses encours, d’inclure un montant affecté à un nouveau projet (immobilier ou non), ensuite l’organisme financier ajuste le montant de la mensualité afin de proposer un plan de remboursement adapté et sur mesure. La nouvelle mensualité peut tout aussi bien être réduite, comme augmentée, tout dépend du besoin de l’emprunteur et surtout de ses capacités de remboursement.

Dans cette opération, il faut bien évidemment recourir à un organisme expertisé dans le rachat de crédit (tel que Solutis par exemple) qui proposera une étude de faisabilité en prenant soin de répondre aux attentes du demandeur, cela ne se réduit pas à une simple analyse, il faut que le remboursement soit adapté aux capacités du ménage et lui assure un remboursement pérenne dans les années qui suivent le déblocage des fonds.