Daf à temps partagé, un métier plein de défis

67

Contrairement à ce que l’on peut croire, le travail de daf à temps partagé n’est pas de tout repos. Dans certains cas, il n’intervient que ponctuellement dans l’entreprise et pendant ces interventions, il devra apporter des solutions performantes et pertinentes. En choisissant ce poste en externe, vous allez être confronté à de nouveaux défis tous les jours et les défis seront bien variés, car les entreprises ne sont pas toutes identiques.

Des prises de poste pas toujours aussi simples

A lire également : Zoom sur le textile publicitaire et ses avantages

Pour un daf classique, la prise de poste n’est pas toujours facile, car il peut mettre les pieds dans une entreprise en difficulté. C’est encore plus compliqué pour le daf à temps partagé et c’est qu’il doit faire preuve d’agilité. Dès son entrée, il ne doit pas attendre pour pointer du doigt ce qui ne fonctionne pas correctement dans l’entreprise, notamment les problématiques au niveau administratif et financier. Avant même la prise de poste, le daf à temps partagé peut déjà questionner le dirigeant ou les ressources humaines sur le côté administratif et financier de la structure. Ces informations lui permettront directement d’être opérationnel sa prise de poste.

Bien s’organiser

Le fait que la variété de missions d’un daf à temps partagé demande une bonne organisation. En effet, comme il n’a que peu de temps dans la structure, il devra jongler entre différentes tâches, gérer rapidement les problématiques et trouver des solutions pérennes et pertinentes. Une organisation précise, c’est tout un art, mais c’est ce qui va lui permettre de ne négliger aucune mission qu’on lui a confiée. Dans cette optique, il pourra alors se faire assister ou encore automatiser certains processus.

A découvrir également : Créer un événement original pour une entreprise

Travailler main dans la main avec la direction

Un daf traditionnel, pour mener à bien ses missions, doit travailler main dans la main avec la direction. Le daf à temps partagé, même s’il n’intervient que ponctuellement, doit aussi adopter le même mode de travail. Il aura besoin de tous les managers pour les accompagner dans le contrôle de leurs budgets opérationnels et dans la gestion des risques financiers. Ce ne sera pas toujours facile de trouver du temps pour ces différents directeurs, mais il devra s’y faire et s’organiser pour les rencontrer. Pour faciliter son travail, il peut mettre en place des tableaux de bord et des outils financiers collaboratifs. Dans ce cas, le daf à temps partagé ne sera pas obligé de rencontrer physiquement ces membres de la direction. Il pourra même intervenir dans certaines décisions, même s’il n’est pas présent dans les locaux.

Avoir un œil sur tout le monde

En tant que directeur administratif et financier, même s’il travaille à temps partagé, il doit garder un œil sur les dépenses de toute l’entreprise. Ceci dit, il doit voir les dépenses de tous les collaborateurs. Le contrôle et le suivi ne seront pas si simples, d’autant plus que le personnel ne le connaît pas forcément. Pour cet autre défi, il pourra s’aider d’un outil ou d’un logiciel permettant la centralisation des dépenses de l’entreprise. Il ne perdra pas du temps dans les demandes et les relances de justificatifs aux collaborateurs, car pour le personnel et avec le système mis en place, l’ensemble devrait être automatisé.