Des solutions novatrices pour le calorifuge

Les températures sont au cœur des développements techniques qu'a connus l'humanité. C'est en effet en partie en contrôlant le froid et le chaud et leurs effets sur les matières premières que les hommes ont pu avancer et faire de nouvelles découvertes. Sans remonter jusqu'à la domestication du feu – qui a tout de même fait faire un bond en avant déterminant aux hominidés qui allaient devenir nos ancêtres – le fait de pouvoir produire des chaleurs intenses comme des températures glaciales a favorisé non seulement le développement des connaissances scientifiques de hommes, mais aussi leurs opportunités de contrôle de la matière.

Veiller à conserver la chaleur

Ainsi on a constaté que certains éléments devenaient plus malléables, moins durs à travailler ou encore augmentaient de volume du fait de l'augmentation de la chaleur de leur environnement. Certains mélanges de liquides ou de matières métalliques ne sont ainsi possibles qu'avec l'aide de très fortes températures. De plus différents alliages doivent être stables en termes de températures si l'on veut pouvoir les utiliser efficacement. L'idée de calorifuge efficace ne date donc pas d'hier : elle accompagne l'humanité de longue date, dans sa recherche de maîtrise de son environnement et dans sa capacité à se l'approprier pour le transformer. Sans cette capacité, elle n'aurait jamais pu survivre aussi longtemps ni s'imposer dans un monde hostile.

Les conséquences d'un refroidissement

A l'inverse, on emploie parfois tout-à-fait volontairement le refroidissement, de façon à protéger certaines matières de la chaleur : dans la production nucléaire de l'électricité domestique par exemple, il est indispensable que les réacteurs soient en permanence refroidis pour être fonctionnels et c'est d'ailleurs ce qui crée cet étonnant nuage permanent qui entoure les centrales de production et que l'on traverse lorsqu'on les longe. Le froid intense peut aussi figer certains éléments mélangés en amont à chaud et ce de façon définitive. De même une matière comme le bois peut être très réactive à un  changement de température. La gestion de la température est donc particulièrement stratégique pour de nombreuses entreprises, puisque sans elle, elle ne peuvent pas être en mesure de réaliser ce qui leur est commandé par leur clientèle.