Glaïeuls et Dahlias, les indémodables de l’été

179
Glaieuls et Dahlias

Magnifique tout l’été dans les massifs et bordures de jardins, le glaïeul est aussi fréquemment cultivé en vue d’être coupé pour la confection de bouquets dont il est souvent la pièce maîtresse. Son port majestueux, son impeccable tenue en vase et la diversité de tailles et de couleurs qu’il présente en font la fleur phare de la composition florale.

Les glaïeuls

Une plantation échelonnée toutes les semaines ou quinzaines, du mois de mars au mois de juillet, permet d’obtenir, de juin à septembre, des fleurs de glaïeuls qui habillent somptueusement jardins et intérieurs.

A découvrir également : Peut-on installer un poêle à bois dans une maison BBC ?

Comptant des centaines de variétés, les possibilités d’effets esthétiques des fleurs de glaïeuls sont innombrables et celles des compositions n’ont de limites que l’imagination.

Les étals du commerce proposent souvent des mélanges, en général judicieusement composés, de variétés qui se marient élégamment entre elles et offrent des choix d’arrangements pastel, de dégradés flamboyants ou d’harmonies de couleurs savamment combinées.

A lire aussi : Comment trouver un bon serrurier à Paris ?

Certaines variétés particulièrement remarquables se font aisément les pièces maîtresses des compositions florales d’été et gagnent, au jardin, à être mises en valeur en touffes isolées.

Glaieul

Différentes variétés de glaïeuls

Le glaïeul « Priscilla », au cœur jaune d’or et aux pétales d’un blanc crème délicat ourlé de rose est épatant d’élégance et de fraîcheur.

Les dégradés lie-de-vin tirant parfois vers le noir du « Black star » lui confèrent un aspect velouté, noble et envoûtant.

Le glaïeul « Ushuaïa » rappelle, par l’association subtile en demi-teinte, de son bleu violine et de son jaune pâle, l’exotisme des terres australes.

L’« Himalaya », de son rouge flamboyant strié de blanc, est purement superbe.

Les dahlias

Tout comme le glaïeul, le dahlia est l’une de ces fleurs d’été robuste, intemporelle et incontournable qui resplendit de mille feux, de fin juillet à l’automne, dans les jardins. Sa très belle tenue, une fois coupée, permet de la faire orner, de ses multiples et flamboyantes couleurs, vases et compositions florales jusqu’aux premières gelées.

Facile de culture, à fleurs doubles ou simples, à formes et tailles variées, le dahlia, originaire du Mexique, est une fleur solaire qui, par le nombre de familles de cultivars qu’elle compte, permet une diversité infinie d’effets colorés.

Dahlia

Différentes variétés de dahlias

Parmi ces familles de cultivars, on distingue celle du dahlia cactus dont les longues tiges pouvant atteindre jusqu’à un mètre cinquante de haut portent des fleurs doubles aux longs pétales pointus enroulés sur eux-mêmes qui ne sont pas sans rappeler des rayons d’astres.

Le dahlia décoratif, plus doux et d’une hauteur égale à celle du dahlia cactus présente de volumineuses fleurs doubles aux larges pétales plats et arrondis qui lui confèrent un indémodable charme d’antan.

Le dahlia pompon, quant à lui, produit de nombreuses petites fleurs aux courts pétales serrés et tuyautés dont la régularité donne à la fleur la forme d’une sphère parfaite.

Le dahlia nain, aux fleurs simples ou doubles pousses à une hauteur de trente à soixante-dix centimètres et, d’une très bonne tenue, s’adapte parfaitement à la culture en pot ou en jardinière.

Chacune de ces principales familles de dahlias proposent de nombreuses variétés qui déclinent, parfois en teintes unies ou dégradées mais souvent aussi en de superbes mariages de coloris, toute la palette des couleurs, plaçant, par cette diversité, le dahlia au rang de star des fleurs d’été.