Le fait maison : un nouveau mode de consommation ou une tendance du moment ?

Aujourd’hui on entend beaucoup parler du fait maison dans tous les domaines que ce soit dans la salle de bain ou dans la cuisine en passant par la buanderie. En effet, 75% des français pratiquent le DIY (Do It Yourself ou fait maison).

Alors est-ce un nouveau mode de comportement ou un phénomène de mode passager ?

Les bienfaits du fait maison

La fait maison comporte de nombreux avantages.

Le premier et le plus important c’est quand même le contrôle de ce qu’on met dans les produits que nous faisons nous-même.  Par exemple, lorsque nous fabriquons notre propre déodorant, nous savons qu’il ne contiendra pas de sels d’aluminium si nous n’en mettons pas. Il en va de même dans la cuisine lorsque nous préparons notre pain, on peut varier les recettes en y ajoutant ou enlevant des ingrédients suivant les goûts de chacun ou les allergies/ restrictions alimentaires. C’est très pratique surtout quand il y a des allergiques dans la famille.

Il existe beaucoup d’autre avantages :

  • La satisfaction de faire soi-même ses produits
  • C’est plus économique que l’équivalent dans un commerce
  • C’est très tendance
  • C’est plus sain pour l’environnement et pour vous

Les inconvénients du fait maison

Il y a peu d’inconvénients mais qui doivent être pris en compte car ils sont assez importants.

Le principal inconvénient c’est que de faire maison prend beaucoup de temps. En effet il est toujours plus long de faire son propre shampooing que d’aller en acheter un au supermarché du coin. Mais on peut essayer de faire de cet inconvénient un bon moment quand même en famille. Fabriquer ses propres produits en famille permet de prendre du temps pour faire une activité commune et qui saura plaire aux uns et aux autres en plus de donner la satisfaction d ‘avoir fait ses propres produits.

Ensuite, il faut avoir tout le nécessaire pour faire ses propres produits. S’il manque un ingrédient, on peut être coincé.

Le temps de conservation est réduit. Effectivement, en faisant ses propres produits, nous n’ajoutons pas de conservateurs ni de substances faisant office de conservateur. Ils seront donc à consommer rapidement après fabrication. Pour les produits ménagers, une perte de l’efficacité pourra être observée ce qui en soi n’est pas très gênant. Pour l’alimentaire, il faudra être beaucoup plus attentif pour ne pas tomber malade.

Quel avenir pour le fait maison ?

Il faut distinguer 2 domaines dans le fait maison pour connaitre son avenir : les produits ménagers et l’alimentaire.

L’alimentaire

Pour l’alimentaire c’est un peu pareil, il y a deux grandes catégories : les plats fait maison et le tout fait maison.

Dans le cas des plats fait maison, la tendance montre que c’est une pratique qui revient de plus en plus dans les foyers et qu’elle aurait tendance à durer dans le temps. Les français cherchent à manger mieux pour améliorer leur santé et ce n’est pas seulement un phénomène de mode. C’est ce qu’a montré une étude du TNS Soffres de 2010 qui est toujours d’actualité.

En revanche pour la fabrication des aliments en soi, la tendance est très actuelle et risque de s’essouffler du fait de la conservation. En effet faire son pain est encore très pratique car il sera consommé rapidement mais si vous faites vos saucisses maisons par exemple il faudra les consommer beaucoup plus rapidement et du coup le faire beaucoup plus souvent ou alors investir dans un congélateur grand taille.

Les produits ménagers

Il est fort probable que ce ne soit qu’un phénomène de mode ou plutôt une tendance saisonnière.

Il est plus facile de se mettre à faire ses propres produits quand on a du temps soit l’été pendant les vacances. C’est une activité comme une autre pour occuper le temps libre. Ou lors des fêtes, c’est toujours sympa d’offrir des cadeaux personnalisés et faits maison. Mais le reste de l’année quand on voit déjà le peu de temps libre qu’il reste aux français, ce n’est pas forcément l’envie de fabriquer sa lessive qui sera la plus forte, on aura plutôt envie de se détendre ou de faire une sortie.