Quelles possibilités pour financer sa formation ?

25

Il est vrai qu’il n’est pas très stimulant de passer des années sur le même poste, sans envisager de renouveau dans sa vie professionnelle. Si nos aînés sont nombreux à s’être retrouvés dans cette situation durant leur vie active, ce sont des habitudes que nous avons perdues, tout simplement parce que la vie active est un peu plus ouverte aujourd’hui. Dorénavant, rares sont ceux qui vont pratiquer le même métier tout au long de leur carrière. Les évolutions et les possibilités de changer de voie sont suffisamment nombreuses pour que l’on s’ouvre à d’autres perspectives.

Et cela ne signifie pas forcément quitter son entreprise actuelle ou son poste : on peut en effet simplement faire en sorte d’avoir de nouvelles cordes à son arc et découvrir d’autres fonctions, pourquoi pas en se faisant financer une formation de son choix. C’est un premier pas vers ce renouveau, et différentes possibilités seront à votre portée pour parvenir à trouver un moyen de vous former, sans que cela ne mette en danger votre poste actuel. Les entreprises ont même le devoir de vous permettre de vous former, c’est un droit pour le salarié.

Les différents modes de financement

Les entreprises proposent différentes formules d’aide financement formation, qui permettent au salarié de profiter de périodes durant lesquelles celui-ci pourra apprendre, évoluer, changer de perspective de carrière, tout ceci sous l’oeil bienveillant de son entreprise. En premier lieu, le plan interne de formation de votre entreprise peut être un moyen de solliciter l’apprentissage de nouvelles connaissances. N’hésitez pas à en discuter avec vos supérieurs, qui peuvent être ouverts sur le sujet, et vous aider à avancer dans ce projet professionnel, tout en restant totalement ancré à l’entreprise. D’autres possibilités s’offriront à vous, notamment le CIF, qui est le congé individuel de formation. Celui-ci permet aux salariés, selon leur propre initiative, de demander un congé d’un temps donné, pour se former à de nouvelles compétences. Il est même possible dans certaines conditions de bénéficier d’une prise en charge pour ce qui est de l’hébergement par exemple, ou de frais de formation divers. Chaque salarié a droit au CIF, à vous de vous renseigner au sein de votre entreprise pour savoir comment en profiter, sachant qu’après la formation, vous pourrez bien sûr réintégrer votre entreprise. Votre cursus pourra être ou non en rapport avec le poste que vous occupez.

La nouveauté, le CPF

Le CPF de son côté, n’est pas en rapport direct avec votre entreprise. Il s’agit du compte personnel de formation, et celui-ci vous suit tout au long de votre carrière. Celui-ci a vu le jour en 2014, il est donc relativement récent, et il vous permet à tout moment également, de solliciter des heures de formation de manière à pouvoir évoluer dans votre métier, ou dans une autre activité. De nombreuses possibilités existent donc en matière d’aide au financement d’une formation lorsque l’on est salarié. Et bien évidemment, les voies ouvertes par ce type d’enseignement sont nombreuses et peuvent véritablement apporter un renouveau dans son activité pro.