Restauration collective : les vêtements de travail adaptés

121

Que ce soit dans les établissements scolaires, dans les centres médicaux, dans les entreprises ou dans l’armée, un service de restauration collective peut être mis en place. Il entre dans la catégorie des RHD ou Restaurations Hors Domicile. En d’autres termes, la restauration collective affiche un caractère social étant donné que le service permet de nourrir différents convives. C’est notamment le cas des enfants, des salariés, etc. Dans d’autres cas de figure, la restauration collective est aussi réalisée dans un cadre commercial. Quelle que soit la structure dans laquelle elle est installée, elle doit respecter des normes strictes. L’une d’entre elles concerne les vêtements de travail adaptés pour le personnel. Quelle tenue doivent porter les cuisiniers, les commis ainsi que les responsables dans une restauration collective ?

Une veste de cuisine blanche

Dans la restauration, le personnel de cuisine doit porter une veste spécifique, souvent de couleur blanche, même si les habitudes changent et que les nouvelles générations optent aussi pour la couleur, notamment le noir ou le gris. La restauration collective n’échappe pas à cette règle. Pour servir les différents convives (jeunes, patients, salariés, etc.), le personnel doit en effet porter une veste de cuisine. C’est l’un des vêtements qui compose la tenue traditionnelle des salariés évoluant dans le secteur de la restauration.

A lire aussi : Comment choisir un tissu pour habillement ?

Des commis au chef cuisinier, chacun doit porter une veste spécifique. Sa matière est souvent en mélange de polyester coton avec un grammage avoisinant les 195 g/m². Cela signifie que le vêtement est épais et sert à protéger les travailleurs des éclaboussures, des projections de solutions bouillantes ou des salissures. Cet accessoire pratique préserve les vêtements de la personne chargée du service. Vous trouverez différents modèles dans des boutiques fabricants des tenues pour les travailleurs, comme Echoppe, dont ceux à manches longues ou courtes. La tenue se décline également en différents coloris (gris, noir, fuchsia, etc.). De nombreuses structures plébiscitent la teinte blanche, un gage de propreté et d’hygiène, mais surtout d’habitude et de tradition

Ce qui distingue la veste de cuisine en restauration collective, c’est aussi sa praticité. Sa fermeture se fait généralement par boutons pression. Cela signifie que l’agent ne perd pas de temps pour enfiler sa veste par-dessus son vêtement. Il lui faudra à peine quelques secondes pour l’enlever et la remplacer par une autre plus propre en cas de salissure.

A lire aussi : Comment choisir son maillot de bain 1 pièce ?

tenue de restauration

Le traditionnel pantalon en motif pied-de-poule pour le confort

Le personnel en restauration collective devra rester en position debout plusieurs heures d’affilée par jour. Le confort reste de ce fait le mot d’ordre dans le choix du bleu de travail. Dans la liste des vêtements adaptés figure le pantalon en motif pied-de-poule. Cet accessoire de travail est pratique pour les cuisiniers.

Le pantalon en motif pied-de-poule offre un grand confort. Il est doté d’une taille élastique et de deux poches italiennes sur les côtés. Ainsi, le cuisinier pourra se mouvoir en toute tranquillité en cuisine et derrière la vitrine de présentation des plats. La matière de ce pantalon est souvent en coton, ou en polyester-coton. Les cuisiniers restent de ce fait libres de leur mouvement pour réaliser leur mission dans une restauration collective.

La particularité du pantalon en motif pied-de-poule est qu’il est standard, tout comme la veste de cuisine. Les femmes comme les hommes peuvent porter le même modèle sans difficulté. Dans le jargon du textile, nous pouvons dire qu’il s’agit d’un vêtement mixte qui ne fait pas de distinction de genre.

Cependant, là aussi les habitudes changent. Peu à peu le pantalon pied-de-poule est remplacé par les coloris unis (noir, anthracite) pour une question de look plus moderne au travail. Cela est possible dès l’instant ou la taille du pantalon est élastiquée ou semi-élastiquée pour toujours conserver un maximum de confort.

Les chaussures antidérapantes avec embouts de sécurité

Les fameuses chaussures antidérapantes représentent l’accessoire qui complète la tenue du personnel en restauration collective. Elles entrent dans la gamme des chaussures de sécurité et sont souvent équipées d’un embout de protection.

La cuisine, même dans la salle de préparation d’une restauration collective, reste un endroit assez dangereux. Les éclaboussures d’huile et les miettes d’aliments peuvent rendre le sol très glissant, notamment s’il est carrelé. Afin d’éviter des accidents, le personnel de cuisine doit porter des chaussures adaptées à cet environnement. C’est le cas des modèles avec des semelles antidérapantes. Ainsi, les cuisiniers ne risquent pas de glisser sur le sol souvent humide.

Les chaussures de sécurité en cuisine sont également dotées d’un embout de protection. Cette caractéristique est requise étant donné que les ustensiles tranchants ou lourds peuvent tomber accidentellement. De ce fait, des objets contondants (marmite, casserole, planche à découper, etc.) peuvent atterrir sur les pieds du cuisinier et le blesser. Dans l’optique de préserver sa santé, ses chaussures doivent être munies d’un embout de sécurité. Il s’agit d’une coque opaque placée aux extrémités du soulier.

Dans certains cas de figure, les chaussures de protection réduisent les risques d’éventuelles brûlures causées par la projection de solutions bouillantes ou d’huile de friture.

vêtements de travail

D’autres accessoires indispensables qui complètent la tenue en restauration collective

Les trois accessoires mentionnés précédemment sont les incontournables pour travailler en restauration collective. D’autres éléments sont toutefois aussi requis pour compléter la tenue idéale.

La coiffe en cuisine

Depuis la crise sanitaire de la Covid-19, les mesures sanitaires ont été renforcées dans différentes professions comme la restauration. Un accessoire vient alors compléter la tenue du personnel en restauration collective : la coiffe. Les établissements choisissent différents modèles comme les charlottes ou les bandanas.

Le personnel en restauration collective doit porter une coiffe pour éviter que des cheveux ne tombent dans les aliments servis. Ainsi, certains services imposent le port d’une charlotte en plastique ou en microfibres.

Le tablier de cuisine

Il s’agit d’un accessoire supplémentaire dans la tenue des cuisiniers en restauration collective. Le tablier se porte par-dessus la veste de cuisine dans l’optique de la préserver. Il sauve ainsi le vêtement immaculé des éclaboussures et des salissures. De plus, le tablier joue un rôle important en cuisine. Les professionnels peuvent s’en servir pour protéger leurs mains lorsqu’ils portent un plat chaud par exemple.

Nous vous avons présenté tous les vêtements adaptés pour travailler en toute sérénité dans le secteur de la restauration collective. Dans un souci d’harmonisation, les structures décident toutefois d’assortir les couleurs. De ce fait, tout le personnel peut porter des vêtements de la même couleur pour mettre en avant une marque ou l’image d’une enseigne. Cela explique pourquoi la veste de cuisine n’est pas forcément blanche.