10 choses à savoir lorsque vous achetez un lit bébé !

205

Bébé arrive bientôt ! Depuis des semaines, vous flânez dans les boutiques ou sur le net pour vous émerveiller de tous les meubles et accessoires trop choux qui existent pour constituer la chambre de votre trésor, mais vous êtes noyée dans l’océan des possibles…

L’heure du choix est arrivée. Alors, comment vous décider ?

Voici les 10 choses essentielles à connaître pour vous guider :

Bébé passe 12 à 20 heures sur 24 dans son lit

Déjà, les 12 premières semaines, bébé dort entre 10 et 16 heures par 24 heures. Ensuite, il passe encore pas mal de temps à se reposer quand il est éveillé : il se repose après la tétée ou le biberon, pendant la digestion (d’abord dans vos bras pour faire son rot, puis dans son lit). Il reste aussi à rêvasser en écoutant tous ces nouveaux sons et ces lumières qu’il découvre avec étonnement. Soit il mange, soit il digère ou fait ses besoins, soit il dort. S’il ne crie pas parce qu’il a faim, qu’il a des gaz ou qu’il est sale, eh bien, il dort ou se repose ! Bref, bébé est un gros fainéant ! Autrement dit, le lit de bébé, c’est sa maison.

-> Il est donc raisonnable de mettre dans le lit bébé entre un quart et un tiers du budget de la chambre.

Bébé a tout le temps besoin qu’on s’occupe de lui

Bébé aura de la visite, son lit doit être placé bien en lumière. Mais ses yeux ne distinguent pas les formes pendant les premières semaines, et sont très sensibles à la lumière : il lui faudra un éclairage doux, filtré par des rideaux ajourés. De plus, bébé n’aime pas les courants d’air. La distance de son lit à la fenêtre doit donc être bien étudiée.

– Déterminer l’emplacement de son lit dans la chambre vous aidera dans le choix des dimensions du lit de bébé.

Comme vous aurez au début à le prendre dans vos bras puis le recoucher douze ou quinze fois par jour (et nuit), il conviendra que son matelas soit assez haut si vous ne voulez pas vous esquinter le dos.

– On trouve des lits dont le sommier est amovible, position haute les premiers mois, position basse après 6 à 8 mois.

Bébé adore être bercé

Bébé adore écouter la musique qui passe lorsque tourne son mobile accroché au-dessus du berceau ou du lit.

– Achetez le mobile en même temps que le lit bébé pour qu’ils soient assortis.

Quand il ne pleure pas ou qu’il ne dort pas, il rigole, il sourit, fait areuh, areuh (presque autant que ses parents !) et essaye de communiquer avec son environnement.

– Le lit doit permettre à l’enfant d’observer autour de lui.

Quand il est fatigué ou inquiet, il adore qu’on le berce. Et comme on ne peut passer son temps à le bercer dans les bras, sous risque de s’endormir avant lui et de le lâcher…

– un berceau est tout à fait recommandé pour les premières semaines. Il en existe des classiques ou des plus design.

Le métier de bébé : c’est de grandir

Cependant, vous considérerez avec raison que votre budget n’est pas illimité, que vous pouvez très bien coucher votre bébé dans sa nacelle les 8 à 12 premières semaines, puis le placer directement dans un vrai lit bébé ensuite. Car bébé n’a qu’une obsession : grandir et encore grandir.

La plupart des parents optent pour le classique lit à barreaux, qui lui durera jusqu’à ses 36 mois.

Bébé aime la sécurité

Les lits à barreaux présentent de nombreux modèles. En bois de hêtre ou de pin, blancs ou couleur naturelle, fixes ou à roulettes. Là, c’est vraiment vos goûts et votre budget qui guideront votre choix.

– Bien étudier l’harmonie de la chambre, se mettre d’accord sur les couleurs et le style.

Bébé aime le confort

Bébé pleure quand il est sale. C’est légitime ! Il est courant de placer la table à langer dans la chambre même de l’enfant, cela évite de nombreux aller-retours.

– Certains ensembles lit bébé-table à langer permettent de les accoler harmonieusement l’une à l’autre.

Bébé dort dans une « turbulette »

Le matelas de bébé, c’est essentiel. Il doit être ferme et épais. Le format classique, est de 60 par 120cm. On vous vendra parfois un sous-tête ou un plan incliné. Fadaises ! Bébé ne dort pas sous une couette, mais dans une « turbulette » ou « gigoteuse ». C’est-à-dire que sans être un hooligan, c’est une personne très remuante.

– investissez plutôt dans deux gigoteuses ou deux alèses que dans des relève-matelas inutiles.

Bébé ne peut se passer de maman (ou l’inverse !)

Les rapports entre le bébé et la maman sont fusionnels, au moins les premiers mois de la vie. C’est particulièrement vrai lorsque la maman allaite, et plus encore si elle a choisi l’allaitement traditionnel (sans tire-lait et biberon). Auquel cas, ce ne peut être papa qui nourrit bébé pendant la nuit.

– Il existe des lits dits « Next 2 me », à seulement trois côtés, pouvant s’accoler au lit parental pour plus de proximité avec maman.

Bébé aime tester ses limites : c’est un aventurier

Dès 15 mois environ, et c’est particulièrement vrai des garçons, bébé ne voudra pas rester dans sa belle prison dorée à barreaux. Il grimpera, sautera et fera tout pour en sortir. Surtout pour rejoindre papa et maman la nuit, qui espéraient un temps de répit. Que nenni ! bébé trouvera le moyen de sortir de son lit… Inutile de chercher à l’en empêcher par des cloisons de 2 m de haut, d’ailleurs, vos bras n’atteindraient plus le fond du lit !

– Un lit bébé dont l’une des parois se rabaisse est très pratique passé 15 mois.

C’est bébé qui fait la loi

En bref, vous pouvez toujours vous évertuer à tout anticiper, ce que vous ne pouvez pas prévoir, c’est la personnalité de votre enfant. Or elle s’affirmera très tôt ! C’est elle qui décidera des comportements les mieux adaptés. Et quel que soit l’environnement idéal que vous aurez choisi, il vous faudra patience et adaptabilité.

– Choisissez le lit bébé qui vous plaît, faites-vous plaisir. Nul doute qu’il plaira à votre bébé si vous vous sentez bien dans sa chambre !

Et pour tout ce que vous pouvez tout de même prévoir : allez ici.