Assurance-chômage complémentaire : comment ça marche ?

96

Le monde des affaires est un univers instable, en effet, au gré des fluctuations de l’économie la situation d’une entreprise peut être brillante pendant un certain temps et du jour au lendemain devenir moins reluisante. Cette situation angoissante pour le chef d’entreprise n’en est pas moins préoccupante pour le salarié qui peut se voir signifier un licenciement à tout moment. Dans ces moments difficiles que constitue la période de chômage, la souscription à une assurance chômage complémentaire peut vous sortir de l’ornière. Il sera question dans cet article de voir comment fonctionne l’assurance-chômage et d’évoquer les raisons qui devraient vous inciter à souscrire à ce type d’assurance ainsi que les conditions d’accès à une assurance chômage complémentaire.

Fonctionnement de l’assurance-chômage

Avant de parler de l’assurance chômage complémentaire, il est utile d’expliquer au préalable le principe de l’assurance chômage qui est un pan important du dispositif de sécurité sociale en France. L’assurance-chômage a été créée en 1958, c’est un système de protection auquel ont droit les chômeurs. Elle indemnise le chômeur tout en l’incitant à renouer avec l’emploi. Sous réserve qu’elles aient cotisé régulièrement et qu’elles aient perdu involontairement leurs emplois, les personnes sans emploi peuvent grâce à ce mécanisme d’indemnisation bénéficier d’une allocation mensuelle représentant en moyenne 72% de l’ancien salaire net.

L’assurance chômage complémentaire est une allocation de chômage souscrite auprès d’un assureur privé qui va vous verser une allocation supplémentaire qui viendra s’ajouter à l’allocation de base perçue auprès des organismes de sécurité sociale. Souscrire à une assurance chômage complémentaire est facultatif mais dans certains cas certaines banques peuvent rendre cette assurance, obligatoire, avant de vous accorder un prêt. L’objectif pour elles est que cette assurance puisse vous permettre de continuer d’assumer vos mensualités même en cas de chômage.

Pourquoi et sous quelles conditions souscrire à une assurance chômage complémentaire ?

Une perte d’emploi est toujours dramatique dans une maison, un foyer, du fait de la condition de précarité financière dans laquelle elle vous soumet. En période de chômage, l’allocation de base que va vous verser la sécurité sociale ne sera pas suffisante pour vous permettre de couvrir vos charges mensuelles. Si vous voulez un bon complément aux ressources que vous aurez de la part de la sécu afin de vous permettre de maintenir quasiment à l’identique le niveau de revenu que vous aviez antérieurement à votre chômage, alors vous seriez bien avisé de souscrire à une assurance chômage complémentaire.

Souscrire à une assurance-chômage complémentaire dépend de plusieurs conditions. La première est d’avoir un contrat à durée indéterminée (CDI) dans votre situation professionnelle. Le second prérequis est que vous soyez au minimum âgé de 23 ans et au maximum de 53 ans quand vous souscrivez au contrat. Il faut également appartenir au secteur privé.