Comment sécuriser sa boîte mail

357

La boîte mail est l’un des cibles qu’affectionnent particulièrement les pirates informatiques pour commettre leurs malveillantes besognes. En effet, en prenant le contrôle de votre messagerie, les hackers vont accéder à vos données personnelles et les exploiter à leur guise pour vous extorquer de l’argent ou escroquer vos proches en se faisant passer pour vous-même. Il est donc important pour ne pas être victimes de ces individus malveillants, de bien connaître leurs techniques de fraude afin de sécuriser en conséquence votre boîte mal. Découvrons ensemble dans cet article, comment sécuriser sa boîte mail ?

Savoir identifier les mails frauduleux

Sécuriser sa boîte mail avec les bons critères implique de connaître les techniques employées par les pirates informatiques. L’une d’elles renvoient à la technique consistant à vous envoyer un mail en se faisant passer pour un fournisseur de messagerie (Gmail, Yahoo, Hotmail etc.) ou encore un organisme du quotidien tel que votre banque, la CAF, EDF etc. Il s’agit de la technique de l’hameçonnage. On peut être facilement pris au piège de cette technique tant les messages peuvent paraître vraisemblables car les pirates n’hésitent pas utiliser les logos et en-tête des organismes en question. Vous pourrez détecter ces messages qui sont le plus souvent des messages anxiogènes ou dans lesquels vous sont demandés des sommes d’argent assez importantes. Dans le doute, vous pourrez contacter directement l’organisme en question en vue de demander une confirmation.

Les faux-mails peuvent également provenir de soi-disants proches. La technique consiste à usurper l’identité de l’un de vos contacts et ce, généralement c’est pour vous soutirer de l’argent. Dans ce cas, il ne faut pas répondre et il faut essayer de joindre votre contact autrement que par mail pour en avoir le cœur net et le cas échéant, l’avertir que son compte mail a été piraté.

Quel comportement privilégier pour sécuriser sa boîte mail ?

La principale démarche à entreprendreest de ne jamais ouvrir une pièce jointe provenant d’un mail sans l’avoir scanné au préalable avec son anti-virus. Méfiez-vous en particulier des pièces jointes ayant comme extensions : .exe, .bat, .rar, .zip ou .vbs. Mis à part ces extensions, notez que certains virus peuvent être logés dans des fichiers Word, Excel ou PDF. La règle d’or est de ne jamais ouvrir une pièce jointe si vous n’êtes pas pleinement assuré de sa provenance. Le maître-mot est prudence qu’il s’agisse de mail perso ou d’entreprise !