Histoire du violon électrique de 1874 à nos jours

533
joueur de rue de violon électrique

Le violon est un instrument fascinant en soi, mais il le devient d’autant plus dès que l’on parle de violon électrique. Le fait de savoir que le frottement de l’archet sur les cordes produit un son aussi puissant et unique joue pour beaucoup. Les violons électriques n’ont même pas de caisse de résonance et son pourtant aussi puissant, voire plus. Comment est né cet instrument ? Quelle est donc son histoire ?

Les prémices

violon classiqueLe violon classique est né en Italie, au XVIème siècle. Il s’agit d’un instrument historique qui est bien souvent associé à la musique classique. S’il est de temps en temps utilisé dans d’autres genres musicaux, cela reste rare. Les luthiers de l’époque ont créé des violons uniques, dont certains sont encore utilisés de nos jours. On pourrait citer ici le Stradivarius par exemple.

La trace du premier violon électrique apparaît en 1874. Cela paraît tôt mais c’est bien le cas ! S’il n’en a pas laissé d’illustration, son créateur Elisha Gray y a pourtant bel et bien travaillé. Rien d’étonnant cela dit de la part de l’homme qui inventa, trois ans plus tarf, le télégraphe musical.

La vraie première preuve de l’existence du violon électrique date de 1920. Le musicien Stuff Smith, réputé pour sa pratique du violon dans l’univers de la musique jazz, effectue ses premiers essais. Dans un premier temps, il tente de relier son violon à un gramophone. Malheureusement, le résultat n’est pas à la hauteur de ses espérance. Puis il essaie de relier un micro et un ampli “fait maison” à son violon classique mais là encore il n’est pas convaincu. On lui propose alors de s’essayer à un vrai violon électrique : c’est le coup de foudre total !

Dans les années 1930 et 1940, la société Electro Stringed Instrument Corporation produit quelques modèles de violons électriques, après l’invention de la guitare électrique. Fender s’y met aussi dans les années 1950.

Le violon électrique n’est finalement pas tant utilisé que ça dans la musique jazz. C’est dans les années 1960 cette fois qu’il connaît un réel essor, avec les premières utilisations de cet instrument dans le rock. Il s’agit alors de se faire entendre au milieu d’un groupe composé de guitares ou de batteries, alors le violon électrique s’impose.

L’essor du violon électrique

joueur de rue de violon électriqueLe célèbre musicien Frank Zappa, dans les années 60, travaille avec deux violonistes qui jouent sur un instrument électrique. Il s’agit de Don “Sugarcanne” Harry et Jean-Luc Ponty. Le succès de Frank Zappa impacte directement celui de l’instrument, qui apparaît aux yeux du grand public. Vers la même période, le violon électrique trouve même sa place avec Jean-Luc Ponty dans le groupe Mahavishnu Orchestra qui allie parfaitement le rock et le jazz.

C’est aussi à cette période que le violon électrique change de look. Il avait auparavant la même allure qu’un violon classique tout comme son archet, si ce n’est qu’il était souvent d’une autre couleur. Puisqu’il n’a pas besoin de caisse de résonance, Fender invente le premier violon à corps plein, inspiré des guitares électriques.

Le violon électrique a finalement inspiré des générations entières de musiciens, et même créé des vocations. On le retrouve désormais dans tous les genres musicaux !

Les artistes qui utilisent le violon électrique de nos jours

Lindsey Stirling

Lindsey StirlingLa jeune artiste Californienne possède différents talents. Entre autres, celui de jouer du violon… en dansant ! Mélangeant les reprises de musiques de jeux vidéos, les featuring avec des stars du rock ou encore les morceaux originaux, elle a su conquérir un très large public. Elle doit en partie sa notoriété à sa participation à l’émission America Got Talent. Mais depuis cela, son public n’a cessé de s’étendre et ce dans le monde entier. Typiquement, Lindsey Stirling exploite toutes les facette du violon électrique. Relié à une pédale d’effet, elle peut créer des sonorités uniques à l’aide du violon. Cela ne serait pas possible avec un violon classique.

Yann Tiersen

Ce musicien breton a derrière lui une carrière à en faire pâlir plus d’un, et une tout aussi remplie à venir sans un aucun doute ! Il a déjà plusieurs fois été récompensé pour ses créations de musiques de film. C’est le cas pour la bande originale du Fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet. Ses collaborations sont nombreuses : avec le groupe Noir Désir, Miossec ou encore Jane Birkin. Capable de jouer d’un très grand nombre d’instruments, et bercé entre autres dans l’univers du rock, on a logiquement eu l’occasion de voir Yann Tiersen jouer du violon électrique.

Vanessa-Mae

C’est aussi le cas de cette talentueuse musicienne, qui joue du violon depuis l’âge de 5 ans. Aussi connue pour ses talents de pianistes et de skieuse, elle a fait connaître l’usage du violon électrique dans sa pratique d’un style musical qu’elle nomme “techno-acoustic Fusion”. Depuis l’âge de 13 ans, elle joue avec des très grands orchestres symphoniques, mais ses albums les plus récents sont de plus en plus orientés pop. Parmi les moments marquants de sa carrière, surtout auprès du public français : son interprétation du tube Still Loving You avec le groupe Scorpions lors de la diffusion d’un épisode de Taratata.