Les émirats-arabes-unis et les cryptomonnaies

46

Comme vous le savez sûrement, les cryptomonnaies ont connu une croissance folle durant ces 10 dernières années, depuis la création du Bitcoin en 2009 par Satoshi Nakamoto. Cette croissance incroyable va-t-elle continuer ? Beaucoup de gens le pensent, le développement des cryptomonnaies et surtout de la blockchain semble irrésistible.  Il s’agit d’une technologie très novatrice, révolutionnaire et pleine de promesse.

Cependant, malgré le fait que les cryptomonnaies ont le vent en poupe, les décisions visant à réguler les cryptomonnaies prises à la fois par le Etats-Unis et par la Chine ont un peu freiné cette dynamique.

A découvrir également : Site Web d’entreprise : 3 manières d’optimiser votre contenu

Mais l’aventure des cryptomonnaies ne s’arrêtera pas là pour autant. Si certains états semblent vouloir freiner ou réguler les cryptomonnaies, d’autres au contraire cherchent à les encourager et même à les exploiter. C’est par exemple le cas du Salvador, qui a fait du Bitcoin sa monnaie nationale depuis le 7 septembre 2021. C’est aussi le cas des Emirats-Arabes-Unis et c’est le sujet qui nous intéresse aujourd’hui. Le pays prend des initiatives et a pris la décision de définir un nouveau cadre légal pour les cryptomonnaies.

Si vous-même êtes intéressé par trading de cryptomonnaie, quel que soit l’endroit du monde dans lequel vous vous trouviez, nous vous recommandons la plateforme Immediate Edge. C’est sans doute la plateforme la plus performante et la plus fiable disponible. Elle fait payer des commissions plus faibles que celles de ses concurrents et accompagne les débutants dans leur apprentissage du trading de crypto pour leur faire éviter de perdre beaucoup d’argent. 

A voir aussi : Comment supprimer son historique Netflix ?

Dubaï, un nouvel eldorado pour les cryptos actifs ? 

Dans la zone franche de Dubaï, la capitale économique des Emirats-arabes-unis connue pour être un centre financier et de business innovant, cosmopolite et plus libéral que le reste du pays, on cherche à développer les cryptomonnaies. Comme l’explique un excellent article de Coin24, La Dubai World Trade Centre Authority (DWTCA) pourra désormais accorder des autorisations et des licences aux fournisseurs de trading de cryptomonnaies.

La Securities and Commodities Authority (SCA) l’organisme de régulation financière du pays, a signé cet accord avec la DWTCA. Cet arrangement permettra aux cryptomonnaies de se développer dans la zone franche de Dubaï, c’est une grande avancée pour leur développement dans le pays et même dans le monde. Cette décision montre bien que malgré que certains états importants puissent considérer que leur intérêt est de réguler d’avantage les cryptomonnaies, ce n’est pas le cas de tous. Les cryptomonnaies ont sûrement encore un bel avenir devant elles.

Voici ce que le PDG de la SCA a déclaré : « Alors que Dubaï poursuit sa démarche vers une économie axée sur l’innovation et le numérique, la DWTCA cherche à soutenir les entreprises sous-tendues par les technologies blockchain et cryptographiques » le message est clair. Dubaï est un réel Hub mondial et cette décision ne fait que renforcer cette réalité. La ville devrait pouvoir devenir rapidement une place forte pour les cryptomonnaies. C’est sans aucun doute dans ce type de Hub internationales que se trouve une partie importante de l’avenir des actifs numériques. 

Les Emirats-Arabes-Unis dans la recherche sur les cryptomonnaies et la blockchain

Les Emirats-Arabes-Unis, petit état d’environ 9 millions d’habitants, ont la chance de pouvoir bénéficier d’une manne d’argent considérable grâce à l’exportation de pétrole. Cependant, le pays cherche constamment à diversifier son économie pour pouvoir conserver un très haut niveau économique et de développement une fois que ses ressources se seront épuisées. Le développement des cryptomonnaies et de la blockchain entrent dans cette stratégie globale, pensée sur le long terme.

En juillet 2021, le pays annonçait déjà le lancement d’une nouvelle cryptomonnaie dans le futur. Des recherches pour le développement de sa blockchain sont en cours et des tests sont mis en place. Il s’agira d’une monnaie numérique appartenant à l’état et qui sera émise par la banque centrale de l’état. Cette cryptomonnaie doit être lancée d’ici à 2026. Cette stratégie a pour but de développer la banque centrale du pays. Sur le site internet de l’Agence WAM (Emirats News Agency) on peut lire que l’objectif que l’objectif est que la banque centrale du pays puisse faire bientôt partit des 10 premières banques centrales au monde. 

Conclusion

Comme nous l’avons vu, les Emirats-Arabes-Unis et d’autres pays s’intéressent de plus en plus aux cryptomonnaies et souhaitent le développer au sein de leurs économies. Les Emirats-Arabes-Unis souhaitent développer leur propre cryptomonnaie, un peu à l’image d’un pays comme la Chine qui a créé le yuan numérique. Les banques centrales d’autres pays comme la banque centrale de L’Union Européenne ou celle des Etats-Unis réfléchissent aussi à cette possibilité. Cependant, nous pouvons aussi voir que les Emirats-Arabes-Unis souhaitent aussi participer au développement des cryptomonnaies privés et cette dernière décision d’accord entre la SCA et la DWTCA visant à encourager le trading de crypto actifs le montre bien.