Loyer impayé : garanties ou cautions ?

52

Les loyers impayés forment l’un des principaux problèmes des bailleurs. Heureusement, il y a bien des solutions à votre mesure afin de bien appréhender ce souci. Faut-il opter pour le cautionnement au garant du locataire ou souscrire à des garanties d’une assurance loyers impayés ? Autant le dire, chaque choix offre son lot d’avantages.

Lire également : Comment devenir un conseiller immobilier indépendant ?

Caution et garantie : le rôle

Afin de pouvoir choisir la meilleure solution en cas de loyer impayé, il est impératif de bien connaître le rôle de la caution et de la garantie loyers impayés. Une bonne connaissance permet toujours de mieux disposer des bénéfices d’un concept quel qu’il soit.

L’action de cautionnement

La caution ou l’acte de cautionnement est l’engagement du garant à payer tout arriérés financiers du locataire. Ici, on ne parle pas seulement des loyers impayés, mais également des éventuelles charges liées à la location ou encore les intérêts liés à un paiement tardif.

A lire aussi : Comment réussir l’achat d’une maison à Lyon ?

La caution prend également en considération les frais de remise en état du logement en cas de dégradation. Bien entendu, la définition de l’acte de cautionnement ne s’arrête pas là. Il est fortement conseillé de voir de près tous les détails liés à cette alternative si vous désirez opter pour elle.

La garantie loyers impayés

La garantie loyers impayés ou GLI est une assurance vous protégeant contre tous les risques mentionnés ci-dessus. Comme le cautionnement, vous êtes donc protégé non seulement des loyers impayés, mais aussi contre les charges et les intérêts tardifs. Ajoutons aussi les frais de remise en état du logement dégradé.

Seulement, si vous optez pour une assurance, le recouvrement ira bien au-delà de tout cela. En effet, d’autres risques seront aussi pris en compte comme les frais de contentieux ou encore les vacances locatives. L’avantage ici, c’est que c’est vous qui choisissez les modalités de protection qui vous intéressent.

Laquelle choisir ?

Voyons maintenant quelle serait la meilleure alternative pour vous.

Le coût

D’une manière générale, le coût est à l’avantage de la caution. Après tout, elle n’engendrera aucun frais. Contrairement à la garantie loyers impayés qui vous obligera à payer l’assurance. En outre, le prix de l’assurance variera d’une assurance à une autre, mais d’une manière générale, il gravite autour des 2,5% à 3,5% du loyer.

La seule exception étant la garantie Visale, caution d’Etat. Cette dernière est gratuite, mais il faudra respecter certains critères et certaines conditions pour l’obtenir.

Le niveau de protection

Le niveau de protection variera grandement en fonction de vos attentes. Si vous désirez une protection totale, alors la garantie loyers impayés est faite pour vous. Seulement, la caution peut être plus que suffisante. Raison pour laquelle il est fortement conseillé de lire les détails du contrat GLI de A à Z avant de vous prononcer.

La valeur de la caution

Si la caution est gratuite, sa valeur varie également. Après tout, il y a différents types de caution. Encore une fois, voyez de près laquelle de ces types comme la caution simple et la caution solidaire répond le plus à vos besoins.

En gros, la caution et la garantie offrent autant d’avantages que d’inconvénients. Seulement, si vous êtes prêt à payer et que vous désirez bénéficier d’une assurance tout risque, alors la GLI est tout adaptée. Au contraire, si vous voulez une solution simple, gratuite et efficace, alors la caution est une solution parfaite.