Méditer pour bébé

299
méditation

L’infertilité, un problème commun dont l’origine n’est pas toujours médicale

Si le nombre de couples qui peinent à avoir un enfant est aujourd’hui élevé, les causes de l’infertilité ne sont pas toujours aisées à définir. Lorsque les examens médicaux n’ont rien révélé d’anormal, certaines femmes avouent être presque déçues que les médecins ne puissent pas expliquer et prendre en charge ce qu’elles conçoivent désormais comme leur problème.

A lire en complément : Comment réussir son faire-part de naissance ?

Une difficulté à tomber enceinte peut parfaitement être induite par certains mécanismes psychologiques ou psychiques sans que le blocage ne soit ressenti consciemment. Alors que faire ?

Hygiène du corps, plénitude de l’esprit

En balayant toute forme de culpabilité, prenez le temps de vous asseoir, seule ou avec votre conjoint, et de passer en revue toutes les habitudes que vous pouvez changer pour améliorer votre bien-être, car celui-ci sera votre meilleur allié :

A voir aussi : Quelle friandise offrir à un proche ?

  • Les habitudes alimentaires : c’est le changement le plus immédiat et évident. L’exercice et le sommeil suivront assez naturellement ce changement de régime moins chargé en sucres et plus riche en vitamines et oligo-éléments.
  • Les priorités de votre vie : si la carrière et les responsabilités diverses restent importantes, la grande priorité maintenant, c’est vous. Le stress peut dans certains cas inhiber la libération des ovocytes. Il est donc primordial de se détendre et de se faire plaisir.
  • Se recentrer sur soi. La méditation permet à l’esprit de se reconnecter à soi, au monde, à l’instant, et suffit parfois à résoudre certains blocages dus au stress.

Comment méditer ?

Méditer ne signifie pas nécessairement passer des heures sur un coussin, les jambes en lotus mais simplement respirer par le ventre et adopter une certaine posture, un ancrage positif dans la vie qui peut s’éprouver à tout moment de la journée, sans même interrompre ses activités quotidiennes. Méditer s’apprend, avec l’aide d’un instructeur ou simplement en lisant des ouvrages sur le sujet. Par ailleurs, ce travail sur vous et sur vos habitudes n’est pas incompatible avec une aide médicale, voire une FIV, et ne pourra de toutes façons que vous être bénéfique, à vous et à votre futur bébé.