Qu’est-ce qui est obligatoire en trottinette ?

338

Les trottinettes sont des moyens de déplacement de plus en plus fréquent dans les centres-villes. Et avec le développement de la technologie, l’apparition des trottinettes électriques s’est imposée comme un excellent  moyen de transport individuel pour des trajets courts et circuler facilement en ville.  Toutefois pour pouvoir rouler à trottinette en ville, il faut respecter certaines lois et réglementations mises en vigueur. Nous vous présentons donc dans cet article, quelles sont les obligations lorsqu’on roule à trottinette.

Le port du casque

Le gouvernement français a publié depuis le 25 octobre 2019 des lois concernant le port du casque sur la trottinette électrique et les autres gyroroues. Déjà, la première chose à savoir est que tout dépend de l’endroit où vous vous trouvez avec votre trottinette et où vous roulez. L’article R412-43-1 du code de la route explique qu’en agglomération, le port du casque n’est pas obligatoire. Cependant si vous roulez sur des routes où les engins de Déplacements Personnels Motorisés (EDPM) sont autorisés alors vous devez mettre votre casque. Même si d’un point de vue légal le port du casque n’est pas obligatoire, nous vous conseillons cependant de prendre en compte les risques lorsque vous roulez.

A découvrir également : Comment faire une bonne affaire lors de vos achats en ligne ?

Le circuit en trottinette électrique 

La trottinette et les EDPM en général doivent circuler sur les pistes et bandes cyclables, si elles existent. Même si le vélo n’y est pas tenu. La fréquentation des voies vertes est aussi autorisée et en l’absence d’une bande ou d’une piste cyclable, la trottinette électrique doit circuler sur la chaussée. Il est également possible de circuler sur la route tout  en n’excédant pas une vitesse de 50 km/h (uniquement en agglomération).

La vitesse sur la trottinette électrique

Même si votre trottinette vous le permet, vous ne devez pas dépasser les 25 km/h et qu’importe la voie ou la circulation que vous empruntez. Dans le cas où vous empruntez une aire piétonne ou un trottoir par contre, vous devrez réduire la vitesse à une allure modérée. Autrement dit, votre vitesse doit être de 6 km/h pour ne pas gêner les piétons.  Nous vous rappelons qu’une vitesse de 50 km/h ne sera autorisée uniquement  que si vous roulez sur la route ou les pistes et bandes cyclables. Attention, cela ne vaut que pour les trottinettes électriques.

Lire également : Découvrez la pyrogravure, une technique d'art à part entière

Les protections pour la trottinette électrique 

Lorsqu’on roule à trottinette, il est important de bien s’équiper pour limiter les dommages que vous pourriez subir en cas d’accident de la circulation. De ce fait, vous devez vous équiper d’un gilet de haute visibilité si vous circulez la nuit ou si la visibilité est insuffisante (brouillard, neige, pluie). A défaut d’un gilet, tout équipement équivalent rétro-réfléchissant fera l’affaire.

La trottinette doit également avoir un klaxon, de freins des feux à l’avant et à l’arrière et un dispositif rétro-réfléchissant.  Les coudières, les genouillères ou les gants ne sont pas forcément indispensables pour rouler à trottinette. Cependant, ces différents équipements peuvent s’avérer très utiles lors d’une mauvaise chute. Ils ont leur intérêt pour réduire également les risques d’éraflures.