Rachat d’or : quelles sont les étapes ?

56

Le rachat de métaux précieux est devenu une activité de plus en plus répandue. Parmi les plus prisés, on retrouve l’or. En effet, le marché aurifère constitue un terrain d’investissement de plus en plus intéressant. Il regroupe désormais un large réseau de commerçants, de négociants et d’artisans. Si vous souhaitez vous lancer, voici quelques principes de base à connaître.

La fixation du cours de l’or

Depuis la disparition du cours de bourse officiel de l’or en 2004, les acheteurs et vendeurs sur le territoire français se basent sur les cours fixés par Cpor qui est un acteur majeur du marché de l’or dans l’Hexagone.

A lire en complément : Comment transférer de l'argent à l'étranger : le virement bancaire ?

Les cours de références sont publiés quotidiennement, à 13 heures. Le calcul des cours est basé sur de nombreux éléments tels que le cours de l’once à Londres ou encore les coûts d’approvisionnement des matières. Il prend aussi en compte les ordres d’achat et de vente passés par les établissements bancaires. Faites vos petites recherches pour en savoir plus et comprendre le mécanisme sur lequel le cours de l’or est basé.

La fixation du prix de l’or

Lorsque vous mettez un bijou en vente, l’acheteur distingue l’or des autres éléments comme les perles, les pierres naturelles, etc. Il procède ensuite au calcul du prix en se basant sur 2 critères importants : le poids et la qualité. Pour l’or, la qualité est mesurée en carats. Plus cette valeur sera élevée, plus le bijou sera onéreux.

A lire aussi : Top 5 des raisons d’utiliser un comparateur en assurance en 2020

bijoux or

Par ailleurs, l’or ne se vend pas uniquement sous forme de bijoux. Il peut aussi prendre la forme de lingots, de pièces Napoléon ou autre. Ces produits sont catégorisés « boursables ». En plus du cours de la matière première, le calcul du prix de ces produits est aussi basé sur ce que l’on appelle « prime ». Celle-ci fait référence à la demande sur le marché aurifère.

La fiscalité

Il n’y a pas de taxes imposées aux bijoux en or d’une valeur de vente inférieure à 5 000 euros. En ce qui concerne les produits d’investissement, la taxe forfaitaire est de 11,5 % sur le prix d’achat total de l’or.

Il est aussi possible d’opter pour le régime des plus-values réelles. La taxe s’élève alors à 36,2 % de la plus-value au moment de la transaction. Ce taux est dégressif dans le temps. En effet, une décote de 5% par an sera appliquée à partir de la troisième année de détention. Par ailleurs, il faudra fournir un document qui puisse attester du prix d’origine.

Faites tout de même attention aux arnaques ! Il est important que l’acheteur vous fournisse un contrat et des pièces d’identité. Il faut aussi souligner que les transactions en espèces sont interdites. Restez également vigilant face aux faux lingots ou encore aux pièces fourrées au tungstène. Vous retrouverez différents sites de rachat d’or sur internet. C’est une solution à la fois facile et rapide. En général, l’estimation de l’or et le devis sont gratuits.