Les critères ESG et l’immobilier

227

La question de l’ESG touche depuis longtemps le secteur immobilier, celui-ci étant considéré comme l’un des secteurs les plus pollueurs. Avec l’industrie de la construction, l’immobilier représente environ 40% des émissions de dioxyde de carbone dans le monde. En France, les bâtiments sont responsables d’environ un tiers des émissions de CO2. Les critères ESG ont un impact dans les domaines des décisions d’investissement et gestion d’actifs continue et de la location. Intéressons-nous à la montée des critères ESG dans l’immobilier.

Les critères ESG : de quoi est-il question ?

ESG signifie environnemental, social et gouvernance. Il s’agit des critères d’évaluation des actions utilisés par les investisseurs qui souhaitent garder leurs portefeuilles aussi responsables que possible. Non seulement vous pouvez obtenir des retours sur investissement élevés, mais vous pouvez également trouver des opportunités d’investissement durables qui sont bénéfiques pour les employés et la société dans son ensemble.

A découvrir également : Les solutions de financement pour les fonctionnaires

Le facteur « environnemental » comprend, par exemple, la pollution ou les risques environnementaux, tandis que le facteur « social » comprend les conditions de travail, la santé, la sécurité et les droits de l’homme. La « gouvernance » comprend, quant à elle, l’indépendance des organes de direction et de surveillance, les droits des actionnaires, etc. Il est notamment intéressant de valoriser la performance extra-financière de vos actifs grâce à la data. Cela vous permet également d’offrir une plus grande transparence au marché par le biais de rapports et d’engager facilement vos parties prenantes en apportant des preuves de vos engagements.

critères ESG, immobilier

A voir aussi : La loi Pinel est-elle rentable pour les investisseurs ?

Les critères ESG et l’immobilier

Les critères ESG sont devenus une composante incontournable de la gestion immobilière. Si cette évolution résulte des objectifs environnementaux mondiaux ainsi que de la législation nationale et européenne, le poids d’autres facteurs est désormais tout aussi essentiel. Pour décider où placer leur argent, les investisseurs tels que les fonds de pension ont aujourd’hui une vision beaucoup plus globale. Ce phénomène est également soutenu par leurs propres clients, qui estiment que la bonne gouvernance est une priorité absolue.

Les acteurs du secteur immobilier mettent en avant les critères ESG aussi bien pour se démarquer que pour répondre à leur obligation face à ces réglementations européennes. Vous pouvez structurer le déploiement de votre stratégie RSE de la manière suivante :

  • Collecte de vos données ESG,
  • Analyse des données ESG collectées,
  • Établissement d’un plan d’action concret.

Les critères ESG joueront un rôle encore plus grand dans le secteur immobilier à l’avenir, compte tenu de l’ensemble des réglementations européennes qui s’y rapportent. Le facteur décisif sera de savoir si les avantages sociaux et environnementaux peuvent être conciliés avec les attentes de rendement des investisseurs. On suppose de plus en plus que cela peut même conduire à une meilleure performance des investissements, car les défis futurs sont déjà pris en compte. Dans tous les cas, les acteurs du marché de l’immobilier doivent se pencher de plus près sur la problématique ESG et la prendre en compte dans leur stratégie, leur organisation et leurs décisions.